France champignon : trois sites et au moins 146 emplois supprimés

Social

Partager

France champignon a présenté un plan de restructuration préalable à une entrée de Bonduelle dans son capital.

Le groupe coopératif prévoit la suppression d'au moins 146 postes d'ici à décembre 2004 sur les 1 154 que compte sa partie industrielle. Selon la CGT, ce sont en fait 440 emplois qui sont en jeu si l'on additionne les effectifs des trois sites que France Champignon envisage de fermer dans les deux ans. L'activité des usines de Châtellerault dans la Vienne (151 salariés) et celle de Thouars dans les Deux-Sèvres (248 salariés) sera en effet centralisée sur les sites industriels de Doué-la-Fontaine et de Beaufort-en-Vallée dans le Maine-et-Loire. Dans le même temps, le siège social de Bagneux près de Saumur sera lui aussi fermé et 45 de ses 83 salariés seront mutés sur d'autres sites. Le groupe aurait provisionné 23 millions d'euros pour sa restructuration.

France champignon évoque d'éventuelles reconversions sur les sites condamnés. Mais selon les syndicats, ces projets sont peu probables dans un contexte de surcapacité. Par ailleurs, une importante restructuration est prévue chez les producteurs. De source syndicale, près de 300 emplois devraient disparaître dans les six ans dans les maisons de culture. Au total, se sont donc 450 emplois au moins sur 3000 qui sont donc condamnés dans la filière champignon dans l'Ouest.

L'accord avec Bonduelle devrait être signé en novembre. Selon un communiqué commun, il prévoit l'entrée de Bonduelle à hauteur de 20 % au capital de France champignon dans la perspective d'une prise de participation majoritaire dans les trois ans.

Emmanuel GUIMARD

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS