France: Arcelormittal fait une offre pour le rachat d'Ascoval et de l'usine d'Hayange

PARIS (Reuters) - Arcelormittal a annoncé lundi avoir déposé une offre pour l’acquisition auprès de Liberty Steel de l'aciérie Ascoval à Saint-Saulve dans le Nord et de l’usine d’Hayange en Moselle.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

France: Arcelormittal fait une offre pour le rachat d'Ascoval et de l'usine d'Hayange
Arcelormittal a annoncé lundi avoir déposé une offre pour l’acquisition auprès de Liberty Steel de l'aciérie Ascoval à Saint-Saulve dans le Nord et de l’usine d’Hayange en Moselle. /Photo d'archives/REUTERS/François Lenoir

Le numéro un mondial de la sidérurgie prévoit notamment d'investir un montant supérieur à 60 millions d'euros pour accélérer le développement des deux usines.

"Ascoval et l’usine d’Hayange sont des actifs complémentaires, qu’ArcelorMittal souhaite intégrer et développer ensemble. Ces deux usines, et leurs salariés, ont besoin de stabilité et de perspectives d’avenir: c’est ce que nous leur offrons au sein d’ArcelorMittal", a déclaré le président d’ArcelorMittal France, Eric Niedziela, dans un communiqué.

GFG Alliance, dont Liberty Steel est une branche, peine à trouver de nouveaux fonds depuis la faillite en mars de l'entreprise financière britannique Greensill Capital, dont il était l'un des principaux clients.

Mis en vente par l'homme d'affaires Sanjeev Gupta, les deux sites en intéressent plus d'un.

Le groupe allemand Saarstahl a annoncé la semaine dernière avoir déposé une offre pour mettre la main sur les usines françaises tandis que l'italien Beltrame s'est dit intéressé.

(Reportage Bertrand Boucey et Laetitia Volga, édité par Jean-Michel Bélot)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS