Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Foxconn parie sur la production en Chine pour sortir Sharp du marasme dans les écrans LCD

Ridha Loukil , , , ,

Publié le

Le géant taïwanais Foxconn et son allié japonais Sharp envisagent la construction d’une méga usine d’écrans LCD de télévision en Chine. Un investissement de 7 milliards de dollars qui vise à restaurer leur compétitivité face à leurs concurrents coréens LG et Samsung qui dominent aujourd’hui le marché.

Foxconn parie sur la production en Chine pour sortir Sharp du marasme dans les écrans LCD

Hon Hai Precision Industry et Sharp mettent le cap sur la Chine. Le géant taïwanais de la sous-traitance électronique, plus connu sous le nom de Foxconn, et son allié japonais projettent de construire une méga usine d’écrans LCD de télévision dans l’Empire du Milieu. L’investissement se monte à la bagatelle de 800 milliards de yens, l’équivalent de 7 milliards de dollars. Le projet est rapporté par la presse nipponne, dont le journal Japan Times.

Volatilité des prix et de la demande

Foxconn, qui a pris en août 2016 le contrôle de 66% du capital de Sharp, parie sur la production en Chine pour redresser l’activité emblématique des écrans LCD du groupe japonais en difficultés chroniques depuis 2012. Sur le premier semestre fiscal clos en septembre 2016, cette activité déplore une chute de 36% du chiffre d’affaires à 357,5 milliards de yens (l’équivalent de 3 milliards de dollars) et une perte d’exploitation de 14,6 milliards de yens (127 millions de dollars).

Victime de la volatilité des prix et de la demande, Sharp, qui dominait les écrans LCD de télévision jusqu’au milieu des années 2000, a été peu à peu marginalisé par les coréens LG et Samsung, les taiwanais Innolux et AUO Optronics, et les chinois BOE Technology et China Star Optoelectronics Technology. Selon le cabinet IHS, le groupe japonais devrait terminer 2016 à la septième place avec seulement 5,7% du marché mondial, derrière LG Display (28,1%), Samsung Display (20,7%), Innolux (16,1%), AUO Optronics (11,2%), BOE Technology (8,3%) et China Star Optoelectronics Technology (7,5%).

Synergies entre Innolux et Sharp

Au-delà des services de sous-traitance, Foxconn est présent dans la fourniture d’écrans LCD à travers Innolux, premier producteur taïwanais d'afficheurs aux cristaux liquides dont il est le premier actionnaire. Il partage aussi avec Sharp le site de production de Sakai, au Japon, considéré jusqu’à ce jour comme l’usine de grands écrans LCD la plus avancée au monde. Le géant taiwanais mise sur les synergies entre Innolux et Sharp et les faibles coûts de production en Chine pour gagner en compétitivité face non seulement aux coréens LG et Samsung, qui trustent près de la moitié du gâteau, mais aussi aux Chinois qui montent rapidement sur le marché.

Sharp a tenté de jouer la carte chinoise en ouvrant à Nanjing, en partenariat avec l’acteur local GEC Panda LCD Technology, une usine sixième génération en 2011 puis une usine de huitième génération en 2015. Mais face à ses difficultés, il a été contraint de s’en dégager en cédant ses participations à son partenaire chinois. De leurs côtés, Samsung et LG disposent toujours d’usines de huitième génération en Chine en partenariat avec des constructeurs chinois de télévision: le premier à Suzhou avec TCL et le second à Guangzhou avec Skyworth.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle