Fountaine Pajot poursuit son rebond

Un chiffre d’affaires en forte hausse et un résultat à nouveau dans le vert. Le chantier rochelais fait mieux que résister. Et la tendance reste analogue pour l’exercice 2012 / 2013.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Fountaine Pajot poursuit son rebond

Jean-François Fountaine a présenté les résultats annuels 2011/2012 (exercice clos le 31 août) de son chantier avec une sérénité justifiée. Sur un marché mondial de la plaisance en baisse, Fountaine Pajot progresse et renoue avec les bénéfices : un chiffre d’affaires de 38,4 millions d’euros (+ 8,8 %) et un résultat net de 801 000 euros, avec une reprise de provision exceptionnelle de 1,7 million d’euros.

Le chantier recueille les fruits d’une stratégie résolument mondiale et d’une spécialisation sur les catamarans milieu et haut de gamme. C’est en particulier le bon démarrage du Sanya 57, lancé au début du printemps 2012, qui a participé aux résultats, avec une hausse du prix moyen des bateaux vendus. Le chantier a vendu 90 unités en 2011-2012 contre 103 l’année précédente. Pour l’année en cours, c’est au contraire le cœur de gamme qui se distingue, avec l’Hélia 44, dont les commandes représentent déjà presque une année de production.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

D’autre part, selon Jean-François Fountaine, les efforts portés sur le respect de l’environnement trouvent un écho favorable auprès de sa clientèle. Panneaux solaires, hydrogénérateurs et éoliennes sont intégrés dans le bateau, et non pas ajoutés après coup. Le chantier a également développé un tableau de bord pour suivre la consommation électrique qui affiche en permanence si le solde énergétique est positif ou négatif.

Fountaine Pajot poursuit l’optimisation de sa production, pour éviter les pertes de temps et la formation de son personnel pour augmenter la flexibilité. Même si le chantier utilise ponctuellement le travail temporaire, il cherche surtout à utiliser au mieux les savoir-faire en interne. Des employés maîtrisent plusieurs métiers, ce qui permet de mieux s’adapter aux types de commandes et évite de constituer des stocks.

L’année 2013 verra l’arrivée au mois de juillet 2013 d’un nouveau navire amiral avec le Victoria 67 et d’une nouvelle version du catamaran à moteur Cumberland 47 dont seules les coques restent inchangées. Une commande de sept Taiti 80, un modèle destiné à la promenade à la journée, vient tout juste d’être signée et apportera un chiffre d’affaires de 4,9 millions d’euros sur deux ans. Avec une progression de 10 % des facturations et des commandes à l’issue des salons d’automne, Jean-François Fountaine espère une croissance des ventes comprises entre 5 % et 10 % pour l’exercice en cours.

Patrice Desmedt

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS