Fountaine Pajot dans le creux de la vague

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Fountaine Pajot dans le creux de la vague

Le fabricant charentais de catamarans limite la casse dans un marché mondial de la plaisance flirtant avec la barre des 50 % de chute. Pour le compte de son exercice 2008-2009 (clos fin août), Foutaine Pajot enregistre un chiffre d’affaires en recul de 35,6 %, à 33,8 millions d’euros. A mi-parcours, il tablait sur un reflux compris entre 25 et 33 %, soit de 40 à 35 millions d’euros de chiffre d’affaires.

L’activité du cœur de gamme (voile), qui représente 57,5 % des ventes, recule à 19,5 millions d’euros, alors que le segment « Flagship Class » (moteur), enrichi par le lancement du modèle Galathéa 65, gagne 1,3 % et atteint pour la première fois 30 % du chiffre d’affaires. Quant au segment professionnel, il affiche 3,4 millions d’euros de ventes.

La densification du réseau commercial permet une croissance de 8,4 % dans l’Hexagone, malgré la crise économique. Le même plan est en cours d’application sur les marchés étrangers. Le constructeur nautique indique que son résultat d’exploitation ressortira dans le vert grâce à la réduction des dépenses opérationnelles. Ses résultats 2008-2009 seront publiés le 16 novembre.

Pour 2009-2010, l’entreprise créée en 1976 par Jean-François Fountaine et Yves Pajot n’avance pas de prévisions, mais insiste sur sa stratégie de renouvellement et d’extension de gammes ainsi que sur la consolidation de ses positions dans le haut de gamme.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS