Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Fouad Attar : "Le Maroc peut aider Airbus à relever ses défis en ayant une supply-chain efficace"

, , , ,

Publié le

Entretien Alors que le Maroc n'arrête pas de promouvoir son secteur aéronautique, avec l'inauguration de Midparc début octobre et l'installation de Bombardier, L'Usine Nouvelle a demandé à Fouad Attar, Vice-Président Airbus pour le Moyen-Orient son avis sur l'importance que représente le Maroc pour Airbus.

Fouad Attar : Le Maroc peut aider Airbus à relever ses défis en ayant une supply-chain efficace
Fouad Attar : Vice-président Airbus pour le Moyen-orient
© airbus

En quoi le marché marocain est-il important pour Airbus ?

Aujourd’hui, dans le domaine de la coopération industrielle, le Maroc est un des partenaires majeurs d’Airbus en Afrique du Nord, plusieurs pièces et câblages de nos avions y sont fabriqués. Non seulement nous avons été les pionniers dans l’industrie aéronautique au Maroc avec le Centre Industriel Royal Air Maroc mais nous sommes aussi présents dans ce pays depuis de nombreuses années notamment à travers Maroc Aviation, la filiale de notre maison mère EADS. Depuis, de nombreux sous-traitants y ont développé leur activité, on compte aujourd’hui une centaine d’entreprises intervenant dans le secteur de l’aéronautique.

Avec une proximité géographique, linguistique et culturelle importante ainsi qu’une qualité de main d’œuvre, le Maroc offre de nombreuses opportunités aux partenaires industriels d’Airbus.  

Quelles relations entretenez-vous avec Royal Air Maroc ?

Les mêmes relations qu’avec tous nos clients, Visites régulières, informations sur nos nouveaux produits et information en temps réel des derniers développements effectués sur nos avions. Nous travaillons en permanence pour gagner en proximité avec nos clients et répondre à tous les besoins qu’elles pourraient exprimer, par exemple en termes de rendement énergétique. Le A320Neo en est une preuve, conçu de manière à apporter des avantages concrets en matière de rentabilité et de performance avec une consommation moindre de carburant de l’ordre de 15% ainsi qu’un plus grand rayon d’action. Le succès de l’A320 auprès de l’ensemble des compagnies mondiales est indéniable. Il est donc évident que l’attention portée à nos clients, notre savoir-faire commercial, notre position de leader technologique et notre capacité de production nous ont permis de remporter plus de 60% des commandes d’appareils de cette catégorie dans le monde.

Quelles actions mettre en place pour développer vos relations avec le Maroc ?

D'une manière générale, un pays dont la compagnie aérienne devient un  client significatif d'Airbus demande parfois que l'industrie et la sous-traitance s’y développe. Bien que le Maroc possède des atouts indéniables dans l’industrie aéronautique et compte aujourd’hui de nombreux acteurs dans le secteur de l’aéronautique, il faut continuer et c’est pour cela que des initiatives comme Midparc sont importantes

Attendez-vous du gouvernement marocain des initiatives spécifiques ?

Des dispositifs de développement de ressources humaines qualifiées, la formation aéronautique au Maroc est un enjeu important, Il est nécessaire de promouvoir l’aviation et l’industrie aéronautique avec ses  produits à forte valeur ajoutée et proposer des profils hautement qualifiés. Au plan international, l'industrie aéronautique se porte bien. Elle bénéficie d’un carnet de commandes exceptionnel garantissant de nombreuses années de travail, il s’agit en outre d’un secteur qualifié à haute valeur ajoutée. Le Maroc doit faire partie de ce formidable succès industriel.

Quels sont les challenges que doit relever Airbus actuellement ?

Cette année, Airbus doit livrer plus de 600 appareils ! Il faut donc particulièrement bien gérer nos cadences de production en veillant en particulier à la fiabilité et à la qualité de notre supply-chain. C'est aussi pour ça que les initiatives telles que celle-ci méritent notre attention.

Comment le Maroc peut-il contribuer à les relever ?

Simplement en ayant une supply-chain efficace, performante en prix, qualité et délais de fabrication et livraison.

 

Propos recueillis par Nasser Djama

 

Bio Express
Diplômé de l'École nationale supérieure de l'aéronautique et de l'espace (Supaéro) entre autres, Fouad Attar est marié et père de deux enfants. Parlant couramment cinq langues, il a débuté sa carrière chez Airbus en 1984 comme ingénieur de simulateur de vol au centre de formation d'Airbus à Toulouse. Après 13 ans passés dans divers postes de direction chez Royal Air Maroc, il rejoint Air France Industries puis EADS Sogerma Services comme vice-président marketing et développement des ventes. Depuis 2006, il occupe chez Airbus le poste de vice-président pour le Moyen-orient.

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle