Economie

Fortes pressions autour du Smic

Publié le

A trois jours du premier tour des élections législatives, la pression monte autour du Smic. Comme chaque année, le salaire minimum sera revalorisé le premier juillet. La revalorisation légale, basée en partie sur l'inflation, devrait atteindre cette année 2,6 %. La gouvernement peut y ajouter un coup de pouce, plus ou moins important.

Si le Premier ministre Jean-Pierre Raffarin a fait preuve d'une grande prudence, le président Jacques Chirac a déclaré hier sur France 3 que la hausse du Smic devait tenir compte du « progrès social ». Quant au ministre de l'Economie, Francis Mer, il n'est pas partisan d'une hausse supérieure à la hausse légale « dans l'intérêt des entreprises et par conséquent des travailleurs ». De son côté, le Parti socialiste a promis une revalorisation de 5 % s'il gagnait les élections.

Mais ce problème hautement politique se heurte au casse-tête des multiples Smic. La mise en place des 35 heures a en effet entraîné la création d'une garantie mensuelle pour les salariés rémunérés au Smic, dont le niveau dépend de l'année de passage aux 35 heures. Résultat : il existe actuellement quatre montants de Smic pour les salariés déjà passés aux 35 heures. Et un cinquième apparaîtra le 1er juillet.

Pour sortir de cette situation très complexe, dénoncée par l'ensemble des syndicats et par le patronat, le gouvernement a chargé le Conseil économique et social de lui proposer des solutions dans un rapport qui sera remis en juillet. Une des solutions d'ores et déjà envisagées consisterait à donner des coups de pouce différenciés en fonction des niveaux du salaire minimum. Voilà qui ne va pas faciliter la tâche du gouvernement...

Patricia LAURENT

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte