Economie

Forte progression des défaillances en France

,

Publié le

Les défaillances d'entreprises en France ont augmenté de 11,7 % en 2003 (soit 47 936 dépôts de bilans), après une hausse de 2 % enregistrée en 2002. Selon l'assureur-crédit Euler Hermes SFAC, qui a mené l'étude, il s'agit de la plus forte hausse enregistrée depuis 1992 (+13,4 %), une année qui s'était néanmoins soldée par 61 228 défaillances d'entreprises.

Reste que le mauvais résultat de 2003 est sensiblement plus élevé que la prévision initiale d'Euler Hermes SFAC, attendue à 46 000 défaillances prévues, soit une hausse de 7 %. C'est en fait la très forte accélération des défaillances au cours du 4ème trimestre qui a fait dérapé la prévision. Un phénomène quelque peu paradoxal, alors que de nombreux signes indiquent que l'économie française est en train de repartir, souligne l'assureur-crédit.

Il semble, poursuit Euler Hermes SFAC, qu'il s'est développée au second semestre 2003 une économie française à deux vitesses. Les grandes entreprises ont commencé à bénéficier de l'accélération de la croissance mondiale, et connaissent un net regain de commandes et d'activité. Les défaillances d'entreprises réalisant un chiffre d'affaires supérieur à 15 millions d'euros ont d'ailleurs connu une sensible décélération en cours d'année, et totalisent 149 cas en 2003 contre 173 en 2002 (-13,9 %).

Tandis que les PME, plus tournées vers l'économie domestique, tardent à redémarrer. Une partie de leurs difficultés tient à la pression accrue qu'imposent les grands groupes à leurs sous-traitants, dans de nombreux secteurs (automobile, etc.) pour pouvoir rester compétitifs au plan mondial alors que l'euro connaît une appréciation vertigineuse.

Le redémarrage économique qui s'amorce devrait finir par gagner aussi les PME, prédit Euler Hermes SFAC. Sous l'hypothèse d'une croissance du PIB de 1,7 % cette année, le nombre de défaillances d'entreprises devrait se stabiliser en 2004 au niveau de 48 000 entreprises.

Jean-Michel Meyer

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte