Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Agro

Former ses cadres au numérique

, , , ,

Publié le

Transformation digitale oblige, les entreprises doivent initier leurs managers aux outils mais aussi, comme Pernod Ricard ou Orange, à la culture numérique.

Former ses cadres au numérique
Les managers de Pernod suivent régulièrement des formations au digital. La pratique du numérique fait partie de leurs objectifs de performance.

Les entreprises citées

Dans son rapport sur l’inclusion numérique, remis en octobre 2013, le Conseil national du numérique (CNNum) soulignait la difficulté pour les décideurs en entreprise à appréhender les mutations liées à la révolution numérique et ses enjeux. Notamment les « aspects techniques de l’entreprise, bien souvent laissés aux spécialistes et vus comme un coût. Le numérique est parfois assimilé à ces mêmes problématiques techniques, alors même qu’il englobe un champ beaucoup plus vaste de transformations. » Les entreprises qui ont choisi d’engager leur transition digitale n’ont donc pas le choix. Elles doivent former leurs décideurs aux outils. Mais aussi les sensibiliser aux défis que cela représente et à leur rôle de managers. Avec des pédagogies classiques ou des méthodes qui le sont moins, à l’instar d’Orange et de Pernod qui s’y attellent déjà.

1 Comprendre le double enjeu

Éduquer les managers au numérique est un défi à deux volets, complémentaires et indissociables. C’est une dimension essentielle à prendre en compte dès le départ. Il faut donner aux managers les moyens de comprendre et d’utiliser les outils du numérique. Les aider à prendre conscience que le digital offre la possibilité d’avoir un accès direct à la clientèle, modifie la chaîne de valeur, rend les process plus agiles… Et qu’il change leur métier. « Leur rôle est de plus en plus transverse, parce que le digital permet une circulation très rapide de l’information, explique Ludovic Guilcher, le directeur adjoint en charge des politiques RH groupe chez Orange. Les managers ne sont plus forcément les détenteurs de cette information. Leur compétence tient désormais dans leur capacité à faire bouger leurs équipes, à les faire évoluer. Et c’est le digital qui leur permet d’y arriver. » Pour Orange comme pour Pernod, il n’est pas utile pour autant de dissocier dans le temps la formation aux outils et la sensibilisation au numérique. Même si elles impliquent parfois des formes de pédagogie différentes.

2 Former aux outils

Orange et Pernod ont fait le même constat : comme les autres employés, les managers connaissent plus ou moins bien les outils du numérique et les utilisent un peu, beaucoup, pas du tout… « Nous sommes 15 000 managers Orange en France, raconte Ludovic Guilcher. Un échantillon représentatif des managers français, plus ou moins imprégnés de numérique ! » L’opérateur a lancé en février un dispositif de formation à destination de tous, la Digital academy. En octobre, 85 % de ses managers avaient déjà obtenu le « passeport digital », qui sanctionne la validation des acquis. « Tout le monde doit avoir le même stock commun de connaissances, précise Ludovic Guilcher ». La Digital academy enseigne, dans des classes virtuelles collectives, ce qu’est un réseau social, comment l’utiliser, comment y embarquer la marque, comment ouvrir un compte Twitter et l’utiliser, comment se servir de la messagerie instantanée… Orange travaille aussi sur des serious games et des moocs. Pernod, lui, a choisi de dispenser chaque année des formations sur mesure pour des populations spécifiques, sans faire de distinction entre les managers et les employés. Au menu : présentation de Twitter et d’Instagram aux services marketing et communication, apprentissage aux forces de vente de l’utilisation des médias sociaux…

3 Revoir les réflexes de management

Pour l’évolution de la compétence managériale, Orange a préféré tabler sur des animations en présentiel plutôt qu’en ligne, avec des coachs internes. « Sur la compétence comportementale, ce qui compte ce sont les réactions des managers entre eux par exemple. On y traite ce que c’est que d’animer une communauté en ligne, la construction d’un projet d’équipe ou les modes de réunion à l’heure digitale », précise Ludovic Guilcher. Quand ils franchissent une étape de management, les employés disposent de certaines formations à la carte, qui comprennent désormais des blocs numériques. L’opérateur concocte également des modules spécifiques destinés aux responsables d’équipe qui veulent construire leur feuille de route ou lancer un projet. « Il peut s’agir de la conduite de projet en mode agile avec un cas pratique, de la création d’une communauté dans le réseau social interne, voire de l’acculturation de toute l’équipe au digital », poursuit Ludovic Guilcher.

4 Insuffler une culture digitale

Après la formation aux outils, la démarche d’acculturation se déroule davantage via le rapprochement avec des populations numériques, comme des start-up ou des personnels de l’entreprise déjà connaisseurs. « Une fois que l’entreprise a pris conscience de l’importance de placer le digital au cœur de son business, il faut que chacun comprenne de quoi on parle et quelles opportunités cela représente pour tous, insiste Hinde Pagani, la directrice de la stratégie digitale de Pernod. Ce n’est pas que l’affaire de l’équipe digitale, mais aussi celle des opérations, de la supply chain, de la finance notamment. Le plus important, c’est de rendre tout cela simple. » Il y a deux ans, l’industriel a organisé un séminaire numérique de deux jours pour cinquante de ses managers afin de présenter, à l’aide de mises en situation, de cas pratiques, la recherche en ligne, les réseaux sociaux, la data, les médias numériques… « Plus qu’une simple formation, c’était un coup d’envoi », précise Hinde Pagani. Pernod concocte aussi régulièrement des Digital days pour présenter certains environnements. Facebook, Twitter, AuFeminin.com et un blogueur sont venus y évoquer les réseaux sociaux.

5 Aller au-delà de la formation

Chez Orange et Pernod, l’éducation des managers au digital est une démarche quotidienne. « Tous les managers Pernod ont dans leurs objectifs un indicateur de performance associé au digital, avec des dimensions qualitative et quantitative, souligne Hinde Pagani. Il entre en ligne de compte dans les variables. » De quoi inciter à se plonger dans le sujet ! « Dans les équipes digitales, nous travaillons en mode essai-erreur, bien sûr. Et comme toujours dans le digital, nous pouvons mesurer tous nos résultats en temps réel et les montrer aux managers lors de nos présentations en comité de direction, par exemple. » ??

Deux règles d’or 


Les conseils qui valent pour toute transition numérique s’appliquent de même à la formation digitale des managers. Il est essentiel de ne pas les oublier.

Un sponsor de haut niveau doit avoir validé, voire lancé, la démarche Chez Orange, Pernod, et même au sein du groupe Pernod-Ricard, ce sont les patrons en personne qui ont initié la démarche.

L’incitation à l’usage est de loin préférable à la contrainte Ni chez Orange ni chez Pernod, la plongée dans le numérique n’est imposée par la force. Même aux managers.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle