Formation : un dispositif transitoire de financement mis en place

En période de mise en place de la réforme de la formation professionnelle, la branche installe un dispositif transitoire de financement sur fonds paritaires pour soutenir ses entreprises.

Partager
Formation : un dispositif transitoire de financement mis en place

Janvier?2020 marque une nouvelle échéance dans l’application de la loi du 5?septembre 2018 qui réforme la formation professionnelle. Depuis le 1er?janvier, la gestion financière et technique du compte personnel de formation (CPF) est assurée par la Caisse des dépôts et consignations (CDC) qui prend ainsi le relais des Opco. Ce changement de gestionnaire implique une période de transition pendant laquelle certains dispositifs de financements sont bloqués. C’est le cas notamment des abondements au CPF qui permettaient jusqu’à présent à la branche d’apporter un complément financier pour des salariés qui souhaitent engager un parcours de Certificats de qualification professionnelle (CQP).

Par ailleurs, la mise en place d’autres dispositifs de financements a pris du retard. La reconversion et professionnalisation par alternance (Pro-A) devaient être opérationnelles en 2019, mais un décret publié en août dernier impose au préalable la signature d’un accord de branche étendu pour définir les certifications éligibles au dispositif Pro-A. Un travail paritaire qui demande du temps. « ?On espère que la Pro-A sera opérationnelle pour le mois de mai, mais d’ici là nous ne pouvons pas utiliser ce dispositif alors que l’ancienne période de professionnalisation était l’un de nos principaux leviers pour financer les formations? », confie Bastien Hervé Du Penhoat, directeur Formation à la Fédération de la plasturgie et des composites.

En ce début d’année, une menace de pénurie de financements de la formation plane sur les entreprises. Mais cette situation a été anticipée par la Fédération et ses syndicats interrégionaux (Allizé Plasturgie, Plasti-Ouest, Gipco) qui ont, dès novembre?2019, réfléchi à la mise en place d’un dispositif de soutien. « ?Depuis 2015, un accord de branche prévoit une contribution conventionnelle à hauteur de 0,15?% de la masse salariale dédiée à la formation et l’attractivité des jeunes. C’est dans ces moments-là qu’il nous semble indispensable de puiser dans ces réserves pour soutenir les entreprises dans leur démarche de formation? », explique Bastien Hervé Du Penhoat.

Hausse des besoins

D’autant plus que cette année, les besoins de formation pourraient être en hausse. 2020 marque également une échéance pour une précédente réforme de la formation professionnelle. La loi du 5?mars 2014 impose aux entreprises un entretien professionnel avec leurs salariés tous les deux ans pour échanger sur leurs perspectives et évolutions professionnelles. À cela s’ajoute l’obligation, tous les six ans, de faire un état des lieux récapitulatif des actions de formation dont le salarié a bénéficié. Et en cas de non-respect de ses obligations, l’employeur encourt des sanctions financières sous forme d’abondements au CPF du salarié. Comme la première échéance de ce bilan à six ans tombe cette année, des entreprises qui ne l’avaient pas anticipé pourraient vouloir engager des formations pour répondre à leurs obligations.

C’est dans ce contexte que la branche a mis en place un dispositif d’urgence permettant de prendre en charge jusqu’à 100?% du financement des formations des salariés sur les ressources financières de la branche qui sont gérées paritairement. L’ensemble des entreprises qui relèvent de la convention collective sont éligibles à ce dispositif. En revanche, seuls les CQP et CQPI portés par la branche sont concernés. Et les conditions de prises en charge ont été fixées en fonction de la taille des entreprises. « ?Nous avons limité l’apport de la branche à 50?% des frais pédagogiques pour les entreprises de moins de 50 salariés car elles bénéficient encore des fonds du plan de développement des compétences, et pour les entreprises de 300 salariés et plus car elles ont des marges de manœuvre plus importantes et sont mieux structurées pour anticiper? », explique le directeur Formation de la Fédération. Ce dispositif transitoire a été pensé pour durer environ jusqu’au mois de mai. « ?Si besoin, tant que nous disposerons des réserves financières, nous maintiendrons ce dispositif plus longtemps? », conclut Bastien Hervé Du Penhoat.

NEWSLETTER Plasturgie

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Le théâtre engagé et populaire de Samuel Valensi

Le théâtre engagé et populaire de Samuel Valensi

Samuel Valensi est un jeune metteur en scène engagé. Passionné de théâtre, il a décidé de quitter les bancs d'HEC pour écrire et mettre en scène. Il est...

Écouter cet épisode

Le Mans, capitale du son

Le Mans, capitale du son

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Olivier James nous emmène au Mans pour nous faire découvrir un écosystème surprenant : celui de l'acoustique. En quelques années, la...

Écouter cet épisode

Le design dans le monde d'après

Le design dans le monde d'après

L'ancien secrétaire d'Etat socialiste, Thierry Mandon, est président de la Cité du Design de Saint-Etienne. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il présente la Biennale...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES WEBINARS

  • Inscription 100% Gratuite
  • Alertes email avant le webinar
  • Zone de chat pour vos questions
  • Mise à disposition du replay
+ 50 Replays disponibles
3 clés pour réduire la déformation de vos pièces plastiques

17 juin 21 10h30 - 45 min

3 clés pour réduire la déformation de vos pièces plastiques

Proposé par Plastiques & Caoutchoucs

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Plasturgie

Système de séchage

KOCH-TECHNIK

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

ETABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG.

Technicien de Maintenance en Matériel / Equipement H/F

ETABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG. - 04/07/2022 - CDI - BORDEAUX

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

34 - ACM HABITAT

Concours européen de maîtrise d'oeuvre pour l'opération de 48 logements environ ZAC Roques-Fraisse

DATE DE REPONSE 09/01/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS