Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Formation : L’autre enjeu majeur de la FA

Publié le

Publi-rédactionnel Alors que la fabrication additive demande une forte technicité et de nombreuses compétences transverses (environnement, matériaux, etc.), l’émergence de référentiels va permettre d’adapter et qualifier au mieux les offres de formation (continue ou initiale), en développement.

Formation : L’autre enjeu majeur de la FA
L’école d'ingénieurs ESTIA a inauguré le 19mai sa plateforme de fabrication additivemétallique, ADDIMADOUR.

U n référentiel sur les compétences induites par la FA métal est attendu pour bientôt. Le gouvernement en a confié l’établissement à l’Alliance pour l’Industrie du Futur (AIF), via son« Initiative pour la Fabrication Additive». Concernant l’impression 3D polymères, les travaux de la Fédération de la Plasturgie et des Composites ont conduitàun premier référentiel, présenté en début d’année. Celui-ci, transversal et inter-sectoriel, décrit les tâches, les responsabilités principales de l’activité, en termes de savoir-faire (compé- tences), savoir (connaissances) et savoir-être. La formalisation de ce référentiel va permettre la mise en place de parcours de formation structurés, adaptés à chaque cas particulier.

Couvrir toute la chaîne de la FA

Globalement, plusieurs grands centres de recherche (et écoles) se sont mis en ordre de marche afin de proposerles formations les plus adéquates et qualifiées en matière de FA. Le CIRTES, qui a lancé sa plateforme Inori en 2011 sur ce sujet, propose ainsi une formation en immersion, afin que les dirigeants et/ou responsables de production puissent arbitrer sur les choix à opérer pour faire évoluer leurs modes de production... ou pas. Une douzaine d’intervenants, tous praticiens de la fabrication additive, apportent leur éclairage. Du côté du Centre technique des industries mécaniques (Cetim), toute la chaîne de valeurs est couverte pour les modules formation continue, de la conception aux« maté- riaux-procédés », bientôt sur le post-traitement et le contrôle-vérification. La plateforme de Saclay, pilotée par le Cetim et attendue pour 2018, combinera quantàelle formation continue et initiale, R&D ettransfert technologique. En formation initiale, les écoles d’ingénieurs se sont grandement renforcées. L’école d’ingénieurs interne au CIRTES (l’Institut supé- rieur d’ingénierie de la conception) a de longue date intégré ces problé- matiques. De même, l’école Centrale de Nantes est pionnière. Plus récemment, les écoles des Mines lancent des modules FA associés à leur cursus, comme à ParisTech ou Albi. Sigma Clermont a lancé une chaire dédiée à la fabrication additive, l’école nationale d’ingénieurs de Saint-Etienne (Enise) créant sa propre plateforme de démonstration (Addifab). L’Etablissement Supérieur des Technolog ie s I ndus tr ielles Avancées (ESTIA), à Bayonne, vient de faire de même, avec sa propre plateforme d’innovation et de transfert en fabrication additive métallique, AddimAdour

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle