Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Forfaits mobiles : la fin des restrictions d'usages a sonné ?

, , , ,

Publié le

Les abonnés Bouygues Telecom peuvent désormais utiliser la connexion 3G de leur forfait pour se connecter à une plateforme P2P, à des newsgroups ou encore utiliser leur smartphone comme Modem. Orange garde pour sa part ses restrictions et SFR assure les avoir déjà levées. La libération de la data mobile est en tout cas désormais en marche.

Forfaits mobiles : la fin des restrictions d'usages a sonné ? © akoray - Flickr - C.C.

Bouygues Telecom annonce ce lundi 10 septembre : "la levée des restrictions d'usages sur l'ensemble de ses offres data". Une décision qui fait date et illustre une nouvelle tendance du marché : la libération des usages autour de la data mobile.

Historiquement, les forfaits mobiles des opérateurs étaient assujettis à des restrictions d'usages dont l'interdiction du mode Modem, la connexion à des services Peer-to-peer ou encore l'utilisation d'applications de VoIP telles que Skype. Raison invoquée : ces usages sont très gourmands en ressources réseaux. Mais les réseaux ont évolué et leur dimensionnement est désormais suffisant pour accueillir ces usages.

C'est du moins le point de vue de Bouygues Telecom. "Notre réseau a évolué et la demande des consommateurs, particulièrement celle des professionnels, s'oriente de plus en plus vers la data", explique à L'Usine Nouvelle, Gilles Ribeaucourt, directeur marketing Bouygues Telecom entreprises. Il rappelle ainsi qu'un téléphone sur deux vendu par à un professionnel est aujourd'hui un smartphone. "L'intérêt est pour les utilisateurs de smartphon est de pouvoir l'utiliser comme un petit PC portable, nous ouvrons donc progressivement aux mobiles les applications jusqu'alors réservées aux ordinateurs individuels."

Concrètement : "le Peer-to-Peer, le mode modem et la consultation de newsgroups sont désormais autorisés pour tous les clients Bouygues Telecom ayant un accès Internet mobile", explique l'opérateur. Quant à la VoIP, le débridage est plus limité. "L'usage des applications VoIP telles que Skype ou Viber, déjà autorisé pour les clients Eden Smartphone et les offres Internet 3G+, l'est désormais pour tous les forfaits 24/24 de la gamme, soit dès le Forfait Eden Relax 24/24 à 34,90€."

En clair, la VoIP reste interdite pour tous les clients, sauf ceux ayant un forfait Eden 24/24 ou Eden Smartphone ou une clé 3G (offres Internet 3G+). Côté professionnels : "Toutes les restrictions ont été levées sur les offres pro depuis avril dernier, à l'exception de la VoIP, qui reste proscrite car elle n'offre pas encore une qualité de service suffisante sur le 3G", précise Gilles Ribeaucourt.

Bref, la VoIP reste encore un usage proscrit pour bon nombre de clients Bouygues Telecom. Mais l'opérateur indique ne pas exclure une ouverture prochaine de ses forfaits à la VoIP.

Débridage du mode Modem : une avancée pour les pros

La connexion à une plateforme P2P ou à des newsgroup permet essentiellement de télécharger des contenus multimédias, souvent de manière illicite. À part quelques rares cas, la levée de cette restriction ne concerne donc pas les utilisateurs professionnels. En revanche, la permission du mode Modem peut se révéler très pratique pour les collaborateurs nomades. "Cela permet d'utiliser la connexion 3G du smartphone pour se connecter au net depuis un ordinateur portable. L'utilisateur peut donc disposer d'une connexion 3G sans devoir à acheter de matériel supplémentaire tel qu'une clé 3G", explique-t-on chez Bouygues Telecom.

Concrètement, l'utilisateur branche son smartphone sur son ordinateur portable, lance une application modem et  bénéficie alors de la connexion 3G. "Cette solution se veut cependant ponctuelle, et ne remplace pas une clé 3G", souligne l'opérateur.

L'avantage de la clé 3G reste que le smartphone est 100% disponible lors de l'utilisation de l'ordinateur portable, ce qui serait plus pratique pour recevoir des appels ou consulter le carnet d'adresses.

Orange garde ses restrictions, SFR se dit totalement ouvert

Quid de la concurrence ? Contacté par L'Usine Nouvelle, Orange indique ne pas envisager de lever ses restrictions d'usages, du moins pour l'instant. "Nous maintenons ces restrictions afin de garantir une qualité optimale de notre réseau", explique-t-on chez l'opérateur. Depuis 2010, il permet cependant l'utilisation de la VoIP sur la 3G, mais sous forme d'option facturée 15 euros par mois. De son côté, SFR assure avoir déjà levé toute restriction d'usage depuis le printemps dernier sur ses forfaits grand public comme professionnels, y compris la VoIP.

"La levée des restrictions data est aujourd'hui une tendance forte du marché. La voix ayant perdu l'essentiel de sa valeur, la bataille se joue désormais sur la data", commente Antoine Géron, consultant pour le cabinet Polyconseil, spécialisé en stratégie télécoms et médias. Selon-lui, l'arrivée de Free sur le marché en janvier dernier a également accéléré cette levée d'interdictions. "Les opérateurs sont bien obligés de s'aligner, car dès leur lancement les forfaits de Free étaient sans aucune limitation", rappelle le consultant.

Interrogés sur ce point, SFR comme Bouygues Telecom évoquent plutôt une évolution de leur réseau et une demande de plus en plus forte autour de l'accès data. Ils rappellent également que Free ne propose aucun forfait pour entreprises.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle