Ford reste prudent sur un éventuel partenariat avec Volkswagen dans la voiture autonome

Alors qu'ils collaborent déjà pour développer des petits utilitaires, Ford et Volkswagen sont en discussions pour forger une alliance afin de réduire les coûts de développement dans les véhicules autonomes. Le 14 novembre, le PDG de Ford est resté prudent sur cette possibilité.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Ford reste prudent sur un éventuel partenariat avec Volkswagen dans la voiture autonome
Ford est disposé à ce que des constructeurs investissent dans sa division dédiée à la voiture autonome.

Ford Motor est disposé à ce que des constructeurs automobiles et d'autres investissent dans sa division dédiée à la voiture autonome, a déclaré à Reuters le PDG du groupe automobile américain, tout en estimant qu'étendre les partenariats avec Volkswagen était une "danse délicate".

Le conseil de surveillance de VW devait se réunir le jeudi 15 novembre pour examiner un plan stratégique décennal qui devrait prévoir de forger des alliances avec des concurrents pour réduire les coûts de développement dans les véhicules autonomes et électriques.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Ford et VW ont admis être en discussions.

"Nous sommes en compétition dans de nombreux domaines"

Jim Hackett, PDG de Ford, a déclaré le mercredi 14 novembre qu'un partenariat, déjà annoncé, pour développer avec le groupe allemand des petits utilitaires se déroulait "mieux que ce que nous pensions".

Cependant, a-t-il ajouté, il faudrait faire preuve de prudence concernant l'élargissement de la collaboration dans d'autres domaines comme les véhicules électriques ou la consolidation en Amérique latine, et aucun accord plus large n'a été convenu.

"Nous sommes en compétition dans de nombreux domaines", a-t-il commenté.

Ford vise 2021 pour la commercialisation de ses voitures autonomes

Ford Motor a pris une part majoritaire dans Argo AI, une start-up créée par d'anciens ingénieurs d'Uber Technologies, pour concevoir un service de voitures autonomes à la demande et a créé une division spécifique pour les véhicules autonomes.

Ford et Argo testent actuellement des véhicules dans quatre villes - Miami, Pittsburgh, Detroit et Washington -, selon le patron d'Argo Bryan Salesky. Ford vise 2021 pour la commercialisation de ses voitures autonomes, lorsqu'une nouvelle architecture conçue spécialement sera prête.

Avec Reuters (Dominique Rodriguez pour le service français, édité par Bertrand Boucey)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS