Ford reste pessimiste sur l'avenir du marché européen

Le constructeur américain a déjà annoncé la fermeture de deux usines en Europe et la suppression de plus 6000 emplois. Il n'anticipe pas de reprise avant 2015.

Partager
Ford reste pessimiste sur l'avenir du marché européen

Déprime confirmée en Europe pour Ford. Sur les dix premiers mois de l'année le constructeur américain y a vu ses ventes de véhicules neufs reculer de 8,3% par rapport à l'année dernière, à 72 330 unités.

Et le constructeur ne prévoit pas d'amélioration à court terme. En Europe, "le secteur est très, très difficile actuellement. Notre opinion c'est que le secteur va rester déprimé, ou à des niveaux très bas, pour un certain nombre d'années", a déclaré Mark Fields, le nouveau directeur d'exploitation de Ford qui a pris ses nouvelles fonctions cette semaine, à l'occasion d'une rencontre avec les journalistes organisée pendant le salon de l'automobile de Los Angeles.

Fortement touché par le recul des ventes en Europe - Ford s'attend à plus d'un milliards d'euros de pertes sur ce marché en 2012 - le constructeur y réduit considérablement sa voilure mais se reconcentre aussi sur des segments plus porteurs.

Ford a ainsi annoncé récemment la fermeture de trois usines (une en Belgique et deux au Royaume-Uni), qui implique plus de 6 000 suppressions d'emplois, et veut focaliser sa production sur les petites voitures et les utilitaires.

"J'ai confiance dans le fait qu'en travaillant à ce plan de transformation, nous allons ramener nos activités à la rentabilité d'ici le milieu de la décennie", a insisté Mark Fiels

Pour sa croissance, Ford mise donc davantage sur les Etats-Unis et, surtout, sur la zone Asie-Pacifique. Le directeur des ventes a par exemple confirmé que son groupe prévoyait de doper sa présence en Chine au cours des trois prochaines années.

Pour l'Amérique du nord, Mark Fields s'est montré plus prudent: "je ne pense pas que nous allons revenir aux jours où le marché américain représentait 18 millions d'unités par an", a-t-il dit, avant de préciser qu'il prévoyait tout de même "une croissance continue". Pour cette année, le cabinet spécialisé Autodata anticipe 14 millions de véhicules neufs vendus aux Etats-Unis.

0 Commentaire

Ford reste pessimiste sur l'avenir du marché européen

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

NEWSLETTER Auto et Mobilités

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS