Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Ford supprimera 7.000 emplois dans le monde d'ici fin août

, ,

Publié le

Ford Motor a annoncé vouloir supprimer 7.000 emplois d’ici août 2019, soit réduire ses effectifs de 10%, dans le cadre d’un plan de restructuration.  

Ford supprimera 7.000 emplois dans le monde d'ici fin août
Ford Motor a annoncé lundi qu'il allait réduire ses effectifs d'environ 10% avec la suppression de 7.000 emplois d'ici fin août dans le cadre d'un vaste de plan de restructuration destiné à lui faire économiser 600 millions de dollars (529,2 millions d'euros) par an. /Photo d'archives/REUTERS/François Lenoir
© Francois Lenoir

600 millions de dollars, soit 529 millions d’euros. C’est la somme annuelle que Ford Motor espère économiser en supprimant 7.000 emplois d’ici août 2019. Ces  effectifs représentent 10% de ses collaborateurs dans le cadre d’un vaste plan de restructuration.

Jim Hackett, le directeur général, a précisé dans un courriel adressé aux salariés que ces suppressions de postes se feraient par le biais de départs volontaires et de licenciements. Un porte-parole du constructeur automobile a aussi annoncé un gel des recrutements.

Viser les cadres supérieurs

Environ 2.300 des postes supprimés se trouvent aux Etats-Unis.

Ford entend baisser de près de 20% le nombre de ses cadres supérieurs afin de simplifier les procédures administratives et d'accélérer la prise de décision, a ajouté Jim Hackett.

"Pour réussir dans notre secteur concurrentiel et positionner Ford dans un avenir en mutation rapide, nous devons réduire la bureaucratie, responsabiliser les managers, accélérer la prise de décision, nous concentrer sur les tâches à plus forte valeur ajoutée et baisser les coûts", a-t-il déclaré.

Ford poursuit ses efforts de restructuration en Europe, en Chine, en Amérique du Sud et sur d'autres marchés internationaux et le groupe compte aboutir d'ici fin août, a déclaré Jim Hackett.

Avec Reuters (Ben Klayman; Claude Chendjou pour le service français, édité par Bertrand Boucey)


 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle