Ford Motor Credit va supprimer 20% de ses effectifs aux Etats-Unis

Le groupe Ford a confirmé l' information révélée dans la presse depuis quelques jours, touchant les salariés de sa filiale de crédit.

Partager

1 200 emplois devraient être supprimés dans la filiale crédit du constructeur automobile Ford Motor. Soit 20% de ses salariés américains. Aucun plan comparable n'est prévu dans les sites du groupe situés au Canada.

La porte-parole de Ford Credit Margaret Mellott qui a révélé l'information mercredi 28 janvier au magazine Automotive New, explique que les départs doivent « intervenir entre la mi février et la fin du mois de juillet ». Les suppressions d'emplois se réaliseront par des mises à pied involontaires et des départs en retraite prévus. Le siège du groupe dans la banlieue de Détroit et les centres d'affaires régionaux seront touchés comme le personnel de terrain.

Effectifs trop étendus
« Les neufs centres d'affaires du groupe financier resteront ouverts », selon la porte-parole. Deux régions d'intervention devraient disparaître et le nombre de territoires diminuera (de 64 à 22). L'objectif étant d'équilibrer les unités d'opération avec celles de la filiale du service clientèle.

La filiale de crédit a vu ses ventes diminuer aux Etats-Unis, d'environ 21,8%. Du fait de la vente des marques Jaguar et Land Rover au constructeur indien Tata Motor et de son retrait partiel du constructeur japonais Mazda en novembre, elle n'a plus besoin d'effectifs "étendus".

Le 25 janvier, le constructeur américain avait précisé que son plan de restructuration ne nécessitait pas une aide du gouvernement, à l'instar de ses concurrents General Motors et Chrysler. Le groupe américain a annoncé qu'il aurait recours à des lignes de crédit à hauteur de 10,1 milliards de dolars, en raison de l'instabilité du marché. Le secteur automobile compte surtout sur le plan de relance de Barack Obama, annoncé pour début février, pour booster les ventes automobiles.

Le marché automobile américain a marqué le pas en 2008, tombant à son plus bas depuis 26 ans en décembre. Le groupe a annoncé jeudi 29 janvier ses résultats l'année 2008, enregistrant une perte nette de 14,57 milliards de dollars, bien loin des 2,72 milliards de perte en 2007.

Barbara Leblanc

A lire aussi
Automobile : le crash (31/10/2008)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS