Ford mise sur la Mustang en Chine pour doper ses bénéfices

PÉKIN (Reuters) - Ford Motor a annoncé mercredi miser sur l'un de ses modèles les plus emblématiques, la Mustang, pour accroître son chiffre d'affaires et ses bénéfices en Chine.
Partager

Le constructeur automobile a commencé à vendre en 2015 en Chine ce genre de voiture typiquement américaine, équipée d'un moteur surdimensionné, baptisée "Muscle car" et présentée comme rapide et puissante.

Ecoulée à environ 3.000 exemplaires par an en Chine, la Mustang, dont le prix de départ est fixé à 399.800 yuans (54.767 euros), évolue sur un marché de niche. Il est cependant le modèle le plus vendu dans le segment des sportives face à des voitures plus chères comme la TT d'Audi (groupe Volkswagen) et la Skyline GT-R de Nissan.

L'an dernier, la Mustang a même dépassé la Chevrolet Camaro de General Motors à hauteur d'environ 15 contre une.

Avec un style qui remonte aux années 1960, la Mustang dénote dans la gamme des véhicules de Ford dominée par des berlines confortables et des SUV.

Les ventes totales de Ford en Chine ont progressé de 50% en 2013 et 20% en 2014, mais en 2015 la croissance a ralenti à 3%. En 2016, Ford a ajouté la marque de luxe Lincoln à sa gamme de véhicules commercialisés en Chine, ce qui lui a permis d'accroître ses ventes de 14%.

Selon des analystes du secteur, les bénéfices et la rentabilité de Ford en Chine sont relativement solides. Les marges d'exploitation des coentreprises du groupe de Detroit avec Chongqing Changan Automobile et Jiangling Motors se sont établies dans la fourchette de 14-16% au cours des trois dernières années.

Mais la concurrence sur le plus grand marché automobile du monde continue d'être âpre. Les grands constructeurs mondiaux, allant de GM à Volkswagen en passant par Toyota Motor, ajoutent sans cesse de nouveaux modèles à leur gammes de produits. Les constructeurs automobiles chinois ne sont pas en reste et certains de leurs modèles peuvent rivaliser davantage avec les marques occidentales.

Les responsables de Ford ont dit n'avoir fixé aucun objectif précis en termes de bénéfices pour les activités en Chine, mais ont affirmé vouloir préserver les marges à leur niveau actuel, qui est jugé "sain".

(Norihiko Shirouzu; Claude Chendjou pour le service français, édité par Benoit Van Overstraeten)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Chargé(e) de Certification Clients Agroalimentaires (F-X-H)

BUREAU VERITAS - 10/11/2022 - CDD - Cesson Sévigné

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

56 - BRECH

Résidence Opale, construction de 25 logements à Brech..

DATE DE REPONSE 10/01/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS