Ford fait mieux que prévu au 2e trimestre

DETROIT (Reuters) - Ford Motor a publié vendredi un résultat trimestriel meilleur que prévu et prévoit un bénéfice "solide" en 2010 et en hausse en 2011, faisant progresser son titre de près 4% à l'ouverture des marchés.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Ford fait mieux que prévu au 2e trimestre

Ford a par ailleurs abaissé la fourchette basse de ses prévisions de ventes pour le secteur automobile américain sur l'année 2010, anticipant une reprise lente mais durable de l'économie américaine.

"Nous avons enregistré de très bonnes performances au deuxième trimestre et au premier semestre 2010, bien au-delà de ce que nous espérions, malgré des conditions toujours difficiles", a déclaré le directeur général du groupe, Alan Mulally, dans un communiqué.

Le bénéfice net du groupe au deuxième trimestre a progressé à 2,6 milliards de dollars (2 milliards d'euros) contre 2,26 milliards de dollars l'année précédente. Le bénéfice par action (bpa) est en baisse à 61 cents contre 69 cents en raison d'une dilution de l'actionnariat, le groupe ayant notamment levé 1,6 milliard de dollars en mai 2009.

Le groupe a par ailleurs généré un chiffre d'affaires en hausse à 31,3 milliards de dollars.

Le bpa hors exceptionnel s'établit à 68 cents, contre 40 cents attendus par les analystes interrogés par Reuters.

Ford publie donc un bénéfice d'exploitation avant impôt pour le quatrième trimestre consécutif, malgré des ventes automobiles américaines à leur plus bas niveau depuis le début des années 1980.

Ford Motor Credit a publié un bénéfice d'exploitation avant impôt de 888 millions de dollars.

ENDETTEMENT RÉDUIT

Ford avait annoncé en juin qu'il arrêterait au quatrième trimestre la production de Mercury, abandonnant ainsi une marque dont les ventes et les investissements avaient chuté ces dernières années.

Le groupe espère aussi achever la cession de sa marque suédoise Volvo au chinois Zhejiang Geely au troisième trimestre, afin de mieux recentrer son activité sur ses marques phares Ford et Lincoln.

Au deuxième trimestre, Ford affiche 229 millions de charges, en partie générées par l'interruption de la production de Mercury.

Seul grand constructeur automobile américain à avoir évité la faillite en 2009, Ford avait emprunté plus de 23 milliards de dollars en 2006 pour se remettre d'aplomb, affichant ainsi une dette plus lourde que ses concurrents General Motors et Chrysler.

Avec désormais 27,3 milliards de dollars de dette, le groupe a réduit son endettement de 7 milliards de dollars au deuxième trimestre et a annoncé continuer dans cette voie.

Le groupe a abaissé le haut de la fourchette de ses prévisions de ventes d'automobiles aux Etats-Unis en 2010, prévoyant entre 11,5 et 12 millions de véhicules écoulés, poids lourds compris, contre des prévisions initialement comprises entre 11,5 et 12,5 millions de véhicules.

"Je dirais que le consommateur est toujours un peu frileux, mais juillet devrait être meilleur", a déclaré à la presse le directeur financier du groupe, Lewis Booth.

Le titre gagnait 3,98%, à 12,55 dollars à l'ouverture des marchés américains.

David Bayley, Bernie Woodall, Catherine Monin pour le service français, édité par Nicolas Delame

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS