Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Ford et Volkswagen scellent une alliance stratégique, mais gardent leur indépendance

Sylvain Arnulf , , , ,

Publié le , mis à jour le 15/01/2019 À 18H16

L’américain Ford et l’allemand Volkswagen ont profité du salon automobile de Detroit pour officialiser leur alliance stratégique. Ils vont collaborer sur le développement d’utilitaires légers, de voitures électriques et autonomes et autour des nouveaux services de mobilité. Les impacts en termes d’empreinte industrielle ne sont pas encore connus.  

Ford et Volkswagen scellent une alliance stratégique, mais gardent leur indépendance
L’américain Ford et l’allemand Volkswagen ont profité du salon automobile de Detroit pour officialiser leur alliance stratégique.
© Ford

Décidément, les coopérations entre grands groupes automobiles dans le développement de véhicules utilitaires ont le vent en poupe. Renault travaille depuis 2010 avec l’allemand Daimler (il produit le Citan sur le site de Maubeuge pour l’Allemand), PSA a renforcé son partenariat avec Toyota fin 2018, et désormais Ford s’allie avec Volkswagen. Un partenariat bien plus conséquent, puisque les deux groupes ont produit 1,2 million de véhicules utilitaires légers dans le monde en 2018.

Dès 2022, les pick-up de taille moyenne (de type Ford Ranger et Volkswagen Amarok) partageront un ADN commun. Ford développera des pick-up pour les deux marques, destinés aux marchés sud-américain et européen. Les successeurs des Transit et Caddy seront aussi imaginés en commun, Ford prenant en charge les gros Transit (Transit Custom / Volkswagen Transporter) et Volkswagen les petits utilitaires (Transit Courier Transit Connect / VW Caddy), à destination du vieux continent. L'allemand développera de son côté sur une camionnette dédiée à la livraison urbaine.

Chaque marque gardera sa propre identité et son indépendance. "Il n’y aura pas de prise de participation croisée, nous gardons un lien très fort avec nos pays d’origine respectifs", a expliqué Jiim Hackett, PDG de Ford, lors d’une conférence téléphonique. Il n’y aura pas non plus de création de co-entreprise, mais la mise en place d’un comité mixte composé de cadres des deux sociétés pour mener des projets communs.

Les deux groupes veulent ainsi réduire leurs coûts et gagner en compétitivité. L’accord prévoit aussi aussi des collaborations dans les domaines du véhicule électrique, autonome et des nouvelles formes de mobilité. Les deux partenaires espèrent récolter les premiers fruits de cette alliance à l’horizon 2023/2024.

Quel puzzle industriel ?

Où seront produits les nouveaux modèles développés en commun par Ford et Volkswagen ? Il est encore trop tôt pour répondre à cette question, ont esquivé les deux patrons ce 15 janvier. Des modèles Ford pourront néanmoins être fabriqués dans des usines Volkswagen, et vice-versa, en particulier en Europe, où les deux groupes se sont lancés dans une vaste réorganisation de leurs sites de production.

Ford a annoncé le 10 janvier un vaste plan visant à restaurer sa compétitivité en Europe, qui prévoit la suppression de milliers de postes, et peut-être des fermetures de sites. Volkswagen, de son côté, prépare un vaste plan de conversion de ses usines allemandes à l’électrique. Il va aussi investir dans son site américain de Chattanooga pour y produire des vans électriques. Il n’est pas impossible que Ford y fasse fabriquer des véhicules utilitaires dans le cadre de leur nouvelle alliance à l’avenir.

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle