Ford cherche à faciliter la création de "gadgets" open source

Le constructeur automobile américain vient de nouer une alliance avec Bug Labs, une start-up américaine spécialisée dans la conception de modules matériels "clés en mains", comprenant tout ce qu'il faut pour faire tourner un système Linux. Ensemble, ils envisagent de développer une nouvelle plate-forme personnalisable pour les véhicules.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Ford cherche à faciliter la création de

Créer des gadgets électroniques pour les véhicules, ce sera bientôt aussi simple qu'un jeu de légo ? C'est en tout cas le pari de Bug Labs, une jeune pousse new-yorkaise spécialisée depuis sa création en 2006 dans la conception de "kits" électroniques "clés en mains", comprenant les processeurs, la mémoire et un socle logiciel open source basé sur Linux.

Le système repose sur des "calculateurs", comparables à ceux qui sont déjà proposés par de grands noms de l'électronique embarquée comme Kontron. Mais sa différence réside dans son habillage grand public et sa simplicité, permettant à tout chacun d'assembler lui-même ses composants électroniques tels des logos. Pour y associer finalement les applications de son choix.

"Open Innovation"

Dans le cadre de leur nouveau partenariat, Ford et Bug Labs promettent de développer et de distribuer de nouveaux composants matériels – GPS, caméras, capteurs... - et logiciels qui pourront être assemblés en fonction des besoins. L'idée étant de mettre à la disposition des développeurs un socle sur lequel ils pourront s'appuyer pour innover, par exemple en créant des logiciels associés à l'environnement de circulation ou de nouvelles interfaces vidéo et audio...

Et ce, en s'affranchissant "des barrières traditionnellement associées à la conception du hardware", précise Ford dans un communiqué. Le constructeur ajoute que ce mode de conception "collaborative" devrait aussi lui permettre de réduire ses investissements dans la personnalisation de véhicules pour des "marchés spécifiques". Et ouvrir de nouvelles portes à des éditeurs partenaires – des places de marché sont déjà prévues pour faciliter la commercialisation d'applications certifiées par Ford.

Dans un premier temps, Ford et Bug Labs se concentreront sur la mise au point d'une nouvelle plate-forme OpenXC pour les véhicules. Elle s'appuiera sur le "Bug System" de Bug Labs, composé d'un ensemble de modules "plug-and-play" (prêt à l'emploi). Et pour les plus créatifs, qui veulent inventer de nouvelles applications composites, il sera possible d'utiliser un service en ligne(BUGswarm) afin de collecter et d'agréger les données collectées par les différents modules.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Innovation
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS