Ford a versé 37 millions de dollars à ses deux patrons successifs en 2017

DETROIT (Reuters) - Le directeur général de Ford Jim Hackett a perçu une rémunération de 16,3 millions de dollars (13,3 millions d'euros) au titre de 2017, en incluant ses primes et attributions d'actions, a annoncé le groupe automobile jeudi.
Partager
Ford a versé 37 millions de dollars à ses deux patrons successifs en 2017
Le directeur général de Ford Jim Hackett (photo) a perçu une rémunération de 16,3 millions de dollars (13,3 millions d'euros) au titre de 2017. Son prédécesseur Mark Fields a lui touché une rémunération de 15 millions de dollars et son "package" a atteint 21 millions en ajoutant ses indemnités de départ. /Photo prise le 14 janvier 2018/REUTERS/Brendan Mcdermid

En ajoutant ses pensions et autres avantages, la rémunération de Jim Hackett, qui a pris ses fonctions en mai 2017, atteint 16,7 millions.

Son prédécesseur Mark Fields a lui touché une rémunération de 15 millions de dollars et son "package" a atteint 21 millions en ajoutant ses indemnités de départ.

Cela porte à quelque 37 millions de dollars la rémunération des deux patrons successifs de Ford en 2017, année qui a vu le bénéfice du constructeur baisser à 8,4 milliards de dollars contre 10,3 milliards un an plus tôt.

Le président exécutif du groupe, Bill Ford, a reçu de son côté une rémunération de 13 millions de dollars, en hausse de 17% par rapport à 2016, a ajouté le groupe.

Tim Hackett, ancien patron du groupe d'ameublement Steelcase puis directeur sportif à l'Université du Michigan, a été appelé à la tête de Ford en réponse au mécontentement croissant des investisseurs face à la baisse du cours de Bourse du constructeur.

Alors que le marché automobile américain a baissé de 2% l'an dernier, Ford a présenté le 15 mars un plan ambitieux de transition vers les SUV mais aussi les véhicules hybrides et électriques afin de réduire ses coûts de développement et de production et améliorer ainsi ses résultats.

L'action Ford a gagné jeudi 2,03% à 11,08 dollars mais sur un an elle affiche une baisse de 10%.

Le mois dernier, Fiat Chrysler Automobiles a révélé que son patron Sergio Marchionne avait touché 11,9 millions de dollars au titre de 2017.

(Nick Carey, Véronique Tison pour le service français)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

Ingénieur-e Qualité Développement Système F/H

Safran - 10/11/2022 - CDI - Éragny

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

75 - PARIS HABITAT OPH

Fourniture de bois et de matériel de menuiserie

DATE DE REPONSE 06/01/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS