L'Usine Agro

Forafric, le champion marocain de la farine, investit dans ses Grands Moulins du Tensift à Marrakech

, ,

Publié le

Le groupe minotier marocain Forafric, connu sous sa marque MayMouna investit 4,5 millions d'euros dans l'extension de son unité de fabrication de farine de Marrakech. Il continue à se diversifier dans les dérivés du blé, céréales et autres légumes secs. Avant de viser l'export.

Forafric, le champion marocain de la farine, investit dans ses Grands Moulins du Tensift à Marrakech
Vue d’ensemble des Grands Moulins du Tensift à Marrakech avec les remorques aux couleurs de la marque MayMouna
© Maymounafood

Nouveaux produits, nouveaux marchés et extension de capacité au menu pour le groupe agroalimentaire marocain Forafric. Connu dans le royaume pour ses marques de farine et semoule MayMouna et Ambre, Forafric s’appuie sur ses points forts traditionnels pour investir d’autres segments, et vise même à l'export le marché subsaharien. 

En attendant, pour renforcer son outil industriel, l’entreprise a annoncé au sortir de l’été dernier, un investissement de 50 millions de dirhams (4,5 millions d’euros) dans l’extension de 50 % de sa minoterie de Marrakech, les Grands Moulins du Tensift. Démarrage complet prévu pour fin 2015 pour l’unité bénéficiant d'installations dernier cri chez ce groupe qui s’équipe volontiers avec des machines suisses Bühler.

"L'essentiel de cet investissement a été utilisé pour l'acquisition d'une minoterie clés en mains chez Bühler. Il comprend notamment des trieuses optiques, des  broyeurs de grains et autres tamiseurs. Seul environ un cinquième de l'investissement à servi à l'extension des bâtiments", indique à L’Usine Nouvelle Hicham Mohsine, directeur général de Maymouna Food, filiale de distribution du groupe interrogé sur le Sial 2014 fin octobre.

En termes de capacité, Forafric dispose de deux moulins à Safi et Casablanca qui sont des unités de blé dur d’une capacité de 500 tonnes par jour et deux unités de blé tendre à Marrakech et à Essaouira d'une capacité de 650 tonnes par jour.

L’unité de Marrakech va voir sa capacité passer de 500 à 750 tonnes de blé tendre par jour à fin 2015. La photo ci-contre donne une vue de l’intérieur de l’unité de production des Grands Moulins du Tensift (GMT) équipés de machines Bühler avec une tuyauterie inox conforme aux normes d’hygiène alimentaire ISO 22000.

Forafric est un groupe familial détenu par l’homme d’affaires Houcine Benjelloun (sans lien d’affaires avec le groupe Finance.com d’Othman Benjelloun). Il emploie 600 personnes et a réalisé en 2013 un chiffre d’affaires de 1,3 milliard de dirhams (120 millions d’euros). 

"L'entreprise enregistre depuis plusieurs années une croissance régulière d'environ 10% d'une année sur l'autre et fin 2014 nous nous attendons à réaliser environ 1,4 milliard de dirhams" note Hicham Mohsine.

 

la moitié du marché marocain de la farine conditionnée

Après avoir repris peu à peu la société Forafric à des investisseurs suisses dans les années 80, Houcine Benjelloun, aujourd’hui octogénaire a mené son intégration vers la transformation par création de moulins écrasant du blé tendre ou dur.

Le groupe a conduit aussi une diversification dans l’univers céréalier et des légumineuses en s’appuyant sur ses marques Ambre et surtout MayMouna lancée il y a une dizaine d’années pour accompagner la transformation progressive du marché du vrac vers les produits conditionnés en GMS.

Le groupe revendique près de la moitié du marché marocain de la farine conditionnée sous maruqe, segment qu'il essaye d'animer par la sophistication de l’offre (farine à dessert, etc...) et un marketing décalé illustré par l'emploi de la couleur mauve par la marque MayMouna, abondamment par des spots TV et sa propre chaîne YouTube.

Mais il doit affronter sur ses différents marchés une ribambelle de marques ou compétiteurs comme Tria, Dari Couspate, Dalia ou le premier minotier marocain Fandy (groupe Anouar Invest).

"Nous voulons devenir un groupe céréalier et minotier diversifié. Pour cela, à côté de la farine et de la semoule nous devons chercher des segments de croissance comme ceux des légumes secs (pois chiches, haricots...), le riz Basmati, thaï ou blanc, des pâtes sèches de spécialités ou des innovations comme par exemple le blé précuit MayMouna lancé lors du dernier Ramadan cet été" précise Hicham Mohsine. 

Les sites du groupe Forafric depuis 1943

Les Grands Moulins de Tensift (GMT) - Marrakech
Démarré en 2007, spécialisé dans les farines à base de blé tendre sous les marques MayMouna, Ambre et Tensift.

Les Grandes Semouleries du Maroc (GSM) - Casablanca
Créé en 2003, produit des farines et semoules à base de blé dur sous la marque MayMouna.

Les Grandes Semouleries de Safi (GSS)
En activité depuis 2005, farines et semoules à base de blé dur sous les marques MayMouna et Ambre.

Les Grands Moulins d’Essaouira (GME)
Lancé en 1981,  marques Maymouna et Souiria

 

Une présence à Paris au beau milieu du grand rendez-vous mondial de l’agroalimentaire qui témoigne d’un autre projet de développement : l’export, pour l’instant inexistant.

miser sur ses produits à valeur ajoutée

"Nous vendons surtout localement. L’export ne faisait pas partie de nos priorités mais nos investissements récents notamment à Marrakech, nous donnent la capacité d’aborder des marchés extérieurs. Clairement, l’exportation est un créneau que nous souhaitons développer dans les années à venir. Nous comptons notamment exporter farine, semoule et couscous vers les pays d'Afrique subsaharienne" précise le directeur général de Maymouna Food.

Pour cela le groupe devra miser sur ses produits à valeur ajoutée et "packagés", car pour rappel, le Maroc reste un pays importateur net de blé et de farine.

L’importation de céréales est d’ailleurs l’activité historique du groupe Forafric, par ailleurs présent dans l'alimentation du bétail (prémix).

Forafric importe 100% du blé dur utilisé du Canada. Quant au blé tendre, il se fournit environ à 80% en Europe, notamment en France et 20 % au Maroc .

Nasser Djama

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte