Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'usine Agro

Fonterra condamné à dédommager Danone dans la fausse affaire du lait contaminé

, , , ,

Publié le , mis à jour le 01/12/2017 À 08H48

Infos Reuters Fonterra, le numéro un mondial des produits laitiers, devra verser un dédommagement de 105 millions d'euros à Danone. En 2013, Danone Nutricia a rappelé des produits pour nourrissons après que son fournisseur de lait en poudre Fonterra ait suspecté que ces produits comportent une bactérie susceptible de déclencher le botulisme. Par la suite, cette affaire s'est avérée être une fausse alerte.

Fonterra condamné à dédommager Danone dans la fausse affaire du lait contaminé
Fonterra, le numéro un mondial des produits laitiers, devra verser un dédommagement de 105 millions d'euros à Danone dans la fausse affaire du lait contaminé.
© D.R.

"Le 30 novembre 2017, Danone a obtenu 105 millions d’euros de dommages et intérêts que Fonterra devra lui verser immédiatement en réparation de coûts subis résultant des manquements de Fonterra en matière de sécurité alimentaire en 2013", a réagi Danone jeudi 30 novembre au soir dans un communiqué. "Danone se félicite de cette décision arbitrale qui garantit que les leçons de cette crise ne seront pas oubliées".

Danone Nutricia, une filiale du groupe agroalimentaire français, avait rappelé des produits pour nourrissons vendus sous le marque Karicare en 2013, Fonterra, son fournisseur de lait en poudre, ayant fait savoir qu'il se pouvait que ces produits comportent une bactérie susceptible de déclencher le botulisme. Il s'était avéré par la suite qu'il s'agissait d'une fausse alerte.

Les investisseurs pensaient que Fonterra aurait à verser une somme bien plus élevée, ont dit des analystes. Une porte-parole de Fonterra a dit à Reuters que le dédommagement voulu par Danone était confidentiel.

Fonterra déjà condamné en 2014

Fonterra a dit qu'il examinerait la décision rendue par un tribunal arbitral de Singapour mais ajouté qu'il n'y avait sans doute que peu de chances de pouvoir la contester.

"Danone considère que cette décision arbitrale confirme le bien-fondé des actions judiciaires qu’elle a engagées contre Fonterra, notamment pour défendre les standards les plus élevés et les plus stricts en matière de sécurité alimentaire dans l’industrie", poursuit Danone dans son communiqué. "En avril 2014, Fonterra avait déjà été condamnée à une amende par le Tribunal du District de Wellington pour violation de plusieurs dispositions de la législation néo-zélandaise sur la sécurité alimentaire", rappelle-t-il.

Pour Reuters, Ana Nicolaci da Costa, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Matthieu Protard

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus