Fonds de tiroir pour voitures propres

Partager

De qui se moque-t-on ? Le président de la République convoque le ban et l'arrière-ban de la filière automobile française pour annoncer un plan de développement de 400 millions d'euros pour les voitures propres. Mais il s'empresse de préciser que ces sommes ne sont en fait que des crédits déjà attribués. Une grande partie sera en fait ponctionnée sur le milliard d'euros débloqué, fin septembre, pour financer le volet recherche du Grenelle de l'environnement (220 millions d'euros sont dédiés au Transport). Une autre partie de ce pécule viendra des pôles de compétitivité automobile. Et le solde sera récupéré auprès de l'Ademe.

N'y avait-il pas mieux à faire que de récupérer les rares fonds dédiés à la recherche pour des transports durables ? Dans l'esprit de Nicolas Sarkozy, l'important n'était pas de proposer une mesure efficace mais de renvoyer l'ascenseur à Carlos Ghosn, le patron de Renault. A la veille du Mondial de l'Automobile, ce dernier avait promis, en sortant de l'Elysée, qu'il ne fermerait aucune usine française. On se doutait qu'il avait obtenu des concessions en échange mais Nicolas Sarkozy se devait d'habiller un peu ces privilèges, sous peine de se faire taper sur les doigts par Bruxelles. C'est le costume de la voiture verte que le président a finalement choisi pour déguiser son coup de pouce à la marque au losange.

Thibaut De Jaegher

Partager

NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS