Flotte automobile TPE-PME : mission optimisation !

Total

La flotte automobile constitue un enjeu stratégique pour l’entreprise, d’où l’importance de faire les bons choix, notamment en matière de financement. Il n’existe pas de solution standard : chaque société opte pour la solution la mieux adaptée à sa taille, son secteur d’activité et sa santé économique avec pour objectif d’optimiser le TCO de son parc auto…

Partager
Flotte automobile TPE-PME : mission optimisation !

ACHAT, CRÉDIT BAIL ET LOA…

L’achat est conseillé pour les TPE-PME en bonne santé financière souhaitant se constituer un parc de petite taille. Les véhicules appartiendront à l’entreprise et les voitures pourront être conservées au-delà de leur période d’amortissement. Côté désavantage, notons la dépréciation rapide du véhicule.

La capacité d’emprunt joue également un rôle important : si elle est limitée, mieux vaut consacrer ses fonds à d’autres investissements que l’automobile. Ou se tourner vers le crédit-bail ou la Location avec Option d’Achat (LOA)...

Dans ces deux cas, l’entreprise loue le véhicule sur une période déterminée et peut, au terme de celle-ci, acheter le véhicule. Le crédit-bail est moins risqué puisque l’entreprise évite les frais de remise en état appliqués à la LOA. Les sociétés du BTP plébiscitent d’ailleurs cette solution, la dégradation des véhicules étant plus rapide. C’est aussi une formule adaptée aux artisans et PME désirant financer des véhicules de sociétés ou des utilitaires, tout en recherchant la meilleure optimisation fiscale. Les charges et loyers versés viennent alors minorer la fiscalité. De son côté, la LOA a pour avantage, comme tous les contrats de location, de ne pas exiger d’apport.

Néanmoins, le crédit-bail, comme la LOA, sont attractifs pour les entreprises dotées de véhicules roulant moins de 20 000 kilomètres par an. Au-delà, on préférera la location longue durée (LLD).

LA LLD, ATOUT XXL POUR LES GRANDS PARCS ?

La LLD est très prisée par les PME dotées de parcs importants, désirant externaliser la gestion de leur flotte. Les loyers, étalés sur une période de 24 à 60 mois pour 60 000 à 120 000 kilomètres, peuvent intégrer, au choix de l’entreprise, l’assurance, l’entretien et d’autres services associés. Ses deux atouts principaux sont l’absence d’immobilisation de capitaux propres et la maîtrise totale du coût d’usage du véhicule. Ajoutons que l’entreprise dispose à chaque renouvellement de véhicules neufs.

Côté gestion, la LLD est très souple : l’entreprise aménage son contrat au fil du temps, en termes de durée et de kilométrage. Mais avec cette solution, impossible de devenir propriétaire du véhicule. De plus, le prix de revient au kilomètre est assez élevé, d’où la nécessité de rouler beaucoup pour amortir son contrat.

CARBURANTS, TVS ET VÉHICULE AD HOC

La maîtrise d’une flotte passe par une gestion optimisée de la consommation de chaque véhicule. Dans ce contexte, la Carte Carburant Total GR vous offre simplicité et confort de gestion des frais de carburant pour des coûts optimisés.

De plus, l’entreprise doit maîtriser les contours de la fameuse Taxe sur les Véhicules de Société (TVS) pour choisir les modèles les plus rentables. Le calcul du montant de la TVS s’effectue en fonction du taux d’émission de Co2 et de la puissance fiscale et du type de carburant. Les voitures hybrides sont exonérées de TVS durant 2 ans à compter du 1er jour de mise en circulation et les automobiles électriques en sont dispensées. Cet aspect est crucial : une flotte bien gérée passe forcément par une TVS optimisée.

Autre élément entrant en ligne de compte pour un parc automobile : l’adéquation du véhicule à l’usage du collaborateur. Citadine, berline, SUV, utilitaire… il convient d’affecter le bon véhicule à la bonne personne. Cela paraît évident, mais c’est déterminant.

Sujets associés