Quotidien des Usines

Flextronics (Singapour) : Le transfert de Lunéville vers Laval est un leurre

,

Publié le

Social

« La direction du groupe Flextronics a décidé la fermeture du site de Lunéville (Meurthe et Moselle) pour faire de celui de Laval (Mayenne) l'unique unité française de production de terminaux pour la téléphonie mobile. Le transfert évoqué des activités du site lorrain vers la Mayenne est un leurre car Laval tourne en sous-capacité depuis le début de l'année. La production a été réduite de moitié par rapport à celle de l'an passé », explique le secrétaire du comité d'entreprise de l'usine de Laval venu soutenir ses homologues de Meurthe et Moselle. Ce délégué syndical a ensuite expliqué que la charge de travail de l'usine mayennaise, qui dépend exclusivement des commandes d'Alcatel, n'est actuellement que de deux à trois mois. « Nous avions l'an dernier à pareille époque environ 350 salariés sous contrats précaires et faisions travailler environ 600 personnes chez nos sous-traitants. Aujourd'hui, compte tenu de la baisse d'activité, nous ne sommes que 820 salariés permanents », insiste le secrétaire du site lavalois. Les 258 salariés de l'usine de Lunéville ont décidé de poursuivre leurs actions, notamment en maintenant leur piquet de grève.

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte