Fleur Pellerin présente les grandes lignes de sa stratégie pour le numérique

Face à un parterre de startups françaises réunies par le Camping à la Bourse, Fleur Pellerin, ministre déléguée chargée des PME, de l'Innovation et de l'Économie numérique, a dévoilé sa feuille de route pour une néo-industrialisation de la France.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Fleur Pellerin présente les grandes lignes de sa stratégie pour le numérique

Première plongée dans le grand bain du numérique pour Fleur Pellerin, le 4 juin, à l’occasion de la présentation de la 3e saison du Camping, projet francilien d’accompagnement de start-up du numérique.

A l’occasion d’un discours un peu formel devant une assemblée de jeunes entrepreneurs, la ministre déléguée chargée des PME, de l'Innovation et de l'Économie numérique, a présenté sa feuille de route. En réalité, les grandes lignes de la stratégie numérique du gouvernement. Rappelant l’objectif de son ministère de tutelle consacré au "Redressement productif", elle a indiqué qu’il s’agissait de "sauver les activités viables -c’est la dimension de reconquête- et de protéger et encourager les activités prometteuses -c’est la dimension de conquête-". Ce qui fait pour la ministre de la mission d’Arnaud Montebourg, celle de "la ré-industrialisation, mais aussi de la néo-industrialisation."Une terminologie directement destinée à l’économie numérique.

La ministre a également dit vouloir porter cette thématique à l’échelon européen, comme elle l’a fait la semaine dernière à Bruxelles au "Conseil compétitivité" de la Commission. Elle y a évoqué certains points en particulier "le développement du capital risque, l’accès au financement pour les startups, la réforme du régime des aides de l’état, la création d’un marché unique numérique et la défense de la réciprocité en matière de commerce international," sans pour l’instant donner plus de détails sur chacun de ces thèmes.

Les priorités définies par Hollande

La ministre a décliné sa feuille de route en suivant les priorités définies par le président de la République, François Hollande. La jeunesse, qui devra maitriser les outils numériques. Le redressement productif qui se traduira par une "politique ambitieuse de réindustrialisation où les territoires et le numérique jouent un rôle déterminant comme filière de croissance mais aussi outil de modernisation des économies traditionnelles." La justice, au travers du déploiement du très haut débit et l’attention portée à tous ceux qui n’ont pas d’accès à Internet. La réforme fiscale pour soutenir l’innovation et le développement des PME. Mais aussi la mise en avant d’une concurrence équitable entre acteurs locaux et internationaux.

Réduction budgétaire oblige, elle a ajouté vouloir défendre une intervention de l’Etat plus sélective et moins dispersée avec un choix précis de technologies sur lesquelles intervenir : "les infrastructures, le cloud, le calcul haute performance, les jeux vidéos, l’animation, les effets spéciaux, les satellites , la robotique, la télésanté voire la m-santé, les objets connectés, le sans-contact, les transports intelligents…"

Pour Fleur Pellerin, la France aborde le numérique, "nouvelle révolution industrielle", avec des atouts : "son enseignement supérieur, sa recherche, ses infrastructures, l’esprit d’entreprise de sa jeunesse, mais aussi quelques handicaps qu’il faut combattre : le plafond de verre qui bloque la croissance des start-ups et des PME, la sous-capitalisation des entreprises, la faiblesse du capital risque, le décrochage des efforts de R&D."

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Innovation
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS