[Flamanville] Greenpeace et Sortir du nucléaire portent plainte contre EDF pour soudures défectueuses

Les évènements prennent une autre ampleur, judiciaire cette fois. Alors que les problèmes autour de l'EPR de Flamanville (Manche) d'EDF n'en finissent pas, Greenpeace et Sortir du nucléaire, portent plainte contre l'entreprise. 

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

[Flamanville] Greenpeace et Sortir du nucléaire portent plainte contre EDF pour soudures défectueuses
Greenpeace et Sortir du Nucléaire portent plainte contre EDF dans l'affaire des soudures défectueuses de l'EPR de Flamanville.

Sortir du Nucléaire et Greenpeace déposent plainte ce mercredi 18 juillet 2018 contre EDF "qui a laissé installer sur le chantier de l’EPR de Flamanville des tuyauteries comportant des soudures défectueuses...et alors même que ces défauts avaient déjà été repérés en usine", indiquent-ils sur Twitter. L’information a été dévoilée dans Libération, puis confirmée par un tweet de la part des deux ONG.

Selon le quotidien, la plainte a été déposée "auprès de la procureure du tribunal de grande instance de Cherbourg [...] visant EDF et sa filiale industrielle Framatome (ex-Areva NP) "pour dix infractions au code de l’environnement et à la réglementation relative aux installations nucléaires de base". Libération a pu consulter la plainte déposée pour deux délits notamment : un "délit de mise à disposition sur le marché et d’installation d’un équipement à risques ne satisfaisant pas aux exigences essentielles de sûreté" (article L557 du code de l’environnement), puni de deux ans d’emprisonnement et 75 000 euros d’amende, et "un délit de retard dans la déclaration d’incident à l’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN)" (article L591), puni d’un an d’emprisonnement et 15 000 euros d’amende".

"35% des soudures ont des défauts"

En avril, EDF a révélé des défauts de construction et son intention d'inspecter les 150 soudures de tuyauteries du "circuit secondaire principal" de l'EPR de Flamanville - servant à évacuer la vapeur produite dans le générateur de vapeur vers la turbine, puis à ramener de l'eau vers le générateur. "D'après les indications, il y a à peu près 35% des soudures qui ont des défauts", a précisé Pierre-Franck Chevet, président de l’ASN lors d’une audition à l’Assemblée Nationale le 7 juin.

Les déclarations d’avril ont vivement fait réagir Thierry Charles, directeur général adjoint de l'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN). Le lendemain, il publiait un réquisitoire contre l’entreprise. "Ces non-conformités traduisent une maîtrise insuffisante du référentiel technique applicable par les acteurs impliqués dans la réalisation des équipements et mettent plus généralement en évidence un défaut de culture de sûreté", écrivait-il.

Le 4 juillet, EDF a reconnu le report du démarrage de l'EPR de Flamanville pour ces mêmes raisons. L'ASN a fait savoir qu'elle attendait encore des éléments d'EDF sur les réparations. Elle annonçait qu’elle ne rendrait pas avant plusieurs mois son avis sur les soudures défectueuses du réacteur. A ce rythme, l’ouverture est envisagée pour fin 2019, voire 2020 selon Libération. Son coût officiel est aujourd’hui de 10,5 milliards d’euros, soit le triple du montant prévu au départ.

Partager

NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS