Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

First Solar suspend son projet d’usine de Bordeaux

Publié le

Suite au moratoire gouvernemental de trois mois décidé par le gouvernement sur les projets solaires, le fabricant américain de panneaux photovoltaïques a ajourné son projet d’usine de Bordeaux.

First Solar suspend son projet d’usine de Bordeaux © First Solar

La guerre des nerfs se poursuit dans le secteur solaire. Le fabricant américain First Solar vient de geler, à moins de quinze jours du démarrage des travaux de construction, son projet d’usine de panneaux photovoltaïques de Blanquefort près de Bordeaux (Gironde).

 

Cette suspension intervient suite au moratoire instauré par le gouvernement le 10 décembre dernier. Il suspend pour une durée de trois mois l’enregistrement des nouveaux projets photovoltaïques de plus de 3kW. Les pouvoirs publics souhaitent en effet remettre à plat le système de tarifs de rachat qu’ils jugent être un gouffre financier. Une décision qui provoque la colère des industriels du solaire.

 

« Ce décret réduit largement la lisibilité et les perspectives de marché qui prévalaient au moment où la décision de construire une usine de fabrication de panneaux photovoltaïques en France avait été prise », a déclaré Rob Gillette, le p-dg de First Solar.

 

Selon le calendrier initial, la construction de l’usine de Blanquefort aurait dû démarrer en janvier prochain pour un début de production des panneaux en 2012. Pour réaliser ce projet - initié en 2009 - l’américain s’est associé à EDF Energies Nouvelles. La filiale d’EDF spécialisée dans les énergies renouvelables a financé la moitié de ce projet de 100 millions d’euros. Elle s’est aussi engagée à racheter la totalité de la production d’électricité de l’usine sur les dix prochaines années.

 

Cette usine est censée devenir la seconde usine européenne de fabrication panneaux solaires de First Solar (il en possède déjà une en Allemagne). Et employer à terme 400 personnes.

 

Camille Chandès

 

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle