First Solar suspend son projet d’usine de Bordeaux

Suite au moratoire gouvernemental de trois mois décidé par le gouvernement sur les projets solaires, le fabricant américain de panneaux photovoltaïques a ajourné son projet d’usine de Bordeaux.

Partager

First Solar suspend son projet d’usine de Bordeaux

La guerre des nerfs se poursuit dans le secteur solaire. Le fabricant américain First Solar vient de geler, à moins de quinze jours du démarrage des travaux de construction, son projet d’usine de panneaux photovoltaïques de Blanquefort près de Bordeaux (Gironde).

Cette suspension intervient suite au moratoire instauré par le gouvernement le 10 décembre dernier. Il suspend pour une durée de trois mois l’enregistrement des nouveaux projets photovoltaïques de plus de 3kW. Les pouvoirs publics souhaitent en effet remettre à plat le système de tarifs de rachat qu’ils jugent être un gouffre financier. Une décision qui provoque la colère des industriels du solaire.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

« Ce décret réduit largement la lisibilité et les perspectives de marché qui prévalaient au moment où la décision de construire une usine de fabrication de panneaux photovoltaïques en France avait été prise », a déclaré Rob Gillette, le p-dg de First Solar.

Selon le calendrier initial, la construction de l’usine de Blanquefort aurait dû démarrer en janvier prochain pour un début de production des panneaux en 2012. Pour réaliser ce projet - initié en 2009 - l’américain s’est associé à EDF Energies Nouvelles. La filiale d’EDF spécialisée dans les énergies renouvelables a financé la moitié de ce projet de 100 millions d’euros. Elle s’est aussi engagée à racheter la totalité de la production d’électricité de l’usine sur les dix prochaines années.

Cette usine est censée devenir la seconde usine européenne de fabrication panneaux solaires de First Solar (il en possède déjà une en Allemagne). Et employer à terme 400 personnes.

Camille Chandès

CAMILLE CHANDÈS

Partager

NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 mars pour concourir aux trophées des usines 2021

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Formation

Espace de travail et bien-être des salariés

Paris - 01 juin 2021

Services Généraux

Optimiser l’aménagement du bureau

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS