First : la région tape du poing !

Social

Partager

Les syndicats de l’entreprise First Aquitaine Industries (ex-Ford Aquitaine Industries/FAI), à Blanquefort en Gironde, ont été reçus hier, le 14 janvier, par le président du Conseil régional d’Aquitaine, Alain Rousset.

Reprise il y a huit mois par le groupe allemand HZ Holding, le site qui emploie encore 1 600 salariés, produit des transmissions automatiques pour le constructeur Ford jusqu’en 2011. Il y a donc urgence à voir s’enclencher les pistes de diversification qui avaient été annoncées il y a huit mois par le repreneur allemand.

Or, l’un des projets, qui consiste à fabriquer des couronnes d’éoliennes, est au point mort. Il s’agit d’un investissement de 80 millions d’euros. Les négociations avec les banques, censées prêtées 50 millions patinent. Ces dernières réticentes, souhaitent plus d’assurance. Du coup, le cabinet Deloitte choisi par Bercy a été mandaté pour réaliser une expertise et reformater le business plan. Même scenario du côté de First, qui a fait travailler le cabinet Ernst & Young. Ces études en cours de finalisation devraient être présentées au médiateur nommé par Bercy d’ici la fin du mois.

En attendant, le Conseil régional d’Aquitaine a décidé de passer à la vitesse supérieure et de taper du poing sur la table pour aider l’entreprise, « un colosse au pieds d’argile », selon Alain Rousset. Le président de région PS dispose d’une fenêtre de tir... En période d’élection régionale, toute initiative visant à sortir de l’ornière un dossier difficile ne peut être retoquée par l’Etat...

Il propose, d’une part, la mise en place d’un « comité de suivi » local, composé des représentants des syndicats, des collectivités, de la direction de First et de l’Etat. L’objectif est d’être en prise directe avec l’évolution du dossier et d’avoir en temps réel les informations les plus justes. De même, il alerte la ministre de l’économie, Christine Lagarde, dans un courrier envoyé en début de semaine sur le rôle de l’Etat vis-à-vis d’un pool bancaire frileux. Enfin, Alain Rousset va envoyer dans les prochains jours un courrier au président de Ford Europe pour rappeler au groupe américain ses engagements. Ford Europe a cherché, puis trouvé un repreneur, qu’il a jugé solide. Aujourd’hui, les salaries inquiets devraient lors d’un CCE imminent lancer une procédure de droit d’alerte. La tension est à son comble.

De notre correspondante en Aquitaine, Colette Goinère

PARU ! L'édition 2009-2010 de « L'ATLAS DES USINES » vient de sortir. Ce hors-série annuel de « L'Usine Nouvelle » propose le classement de 3 753 sites de production de plus de 80 salariés implantés en France. Vous pouvez déjà le commander à notre librairie en ligne en cliquant ici.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS