Quotidien des Usines

First Aquitaine Industrie lance son projet d’éoliennes

, ,

Publié le

Production

Les entreprises citées

C’est parti ! Six mois après sa reprise, le site girondin de Ford Aquitaine Industries (FAI), à Blanquefort, devenu FAI (First Aquitaine Industries), entame sa reconversion. Vendredi dernier, un protocole d’accord a été signé officiellement entre FAI et la SEM Route des Lasers.

Cette dernière se voit confier la construction de deux bâtiments (15 000 m² au global) qui seront dédiés au projet du nom de code « Atlas ». Il s’agit de répondre à la demande des équipementiers spécialisés dans la fourniture de composants de grande taille dédiés aux éoliennes. Ces couronnes en acier pourront atteindre 4 mètres de diamètre et peser jusqu’à 5 tonnes. La SEM va injecter 2 millions d’euros dans l’achat du terrain (68 152 m²) et 21 millions d’euros dans la construction des bâtiments. Au bout de dix ans, FAI récupérera l’usine et le terrain.

Tout est allé très vite. En juin, FAI a fait appel à la SEM. Dans l’été, cette dernière a réuni par deux fois son conseil d’administration. Fin août, la décision était prise. Il faut dire que la SEM a l’expérience des montages financiers complexes et des bâtiments de haute technologie. Elle a déjà investi 60 millions d’euros dans une quinzaine de bâtiments industriels, que ce soit au travers de la Cité de la Photonique sur la commune de Pessac ou sur la zone Laseris, qui jouxte le laser Mégajoule sur la commune du Barp (Gironde). « Nos savoir-faire et notre réactivité ont conduit FAI à nous confier cette mission » indique Isabelle Laporte, directrice générale de la SEM.

Autre élément à prendre en compte : l’urgence à concrétiser la reconversion du site. « Vis-à-vis des syndicats et de Bercy qui surveillent l’évolution du site, il fallait donner un signe », confie un observateur du dossier. De fait, les syndicats restent prudents. Dans un communiqué, ils rappellent que les six projets de reconversion de l’usine promis par le repreneur HZ Holding, sont « loin d’être concrétisés ». En attendant, les bâtiments qui abriteront la production des grandes couronnes dédiées aux éoliennes, devraient être livrés dans un an. Les premières pièces devraient sortir début 2011. Elles occuperont 180 salariés sur les 1 400 salariés qu’emploie le site.

De son côté, le Conseil régional d’Aquitaine a prévu de soutenir la reconversion industrielle de l’usine en finançant à hauteur de 700 000 euros, un vaste plan de formation professionnelle continue. Le plan prévoit 200 000 heures de formation destinées à « sécuriser le parcours professionnel des salariés et à consolider la reprise du site blanquefortais », a indiqué Alain Rousset, le président de région Aquitaine.

De notre correspondante en Aquitaine, Colette Goinère

 
 

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte