Finecoeur et ses 141 salariés finalement en redressement judiciaire

Social

Partager

L'imbroglio juridique lié à l'avenir des 141 salariés de la Société Européenne de Distribution Directe Finecoeur, basée à Maromme (Seine-Maritime), dotée de sa propre plate-forme logistique, continue.

Alors que la cour d'appel de Rouen (Seine-Maritime) avait décidé le 7 novembre dernier de suspendre, à la demande de la direction et des salariés, le redressement judiciaire de l'entreprise imposé par le Tribunal de Commerce du Havre (Seine-Maritime) le 4 octobre dernier, ce jugement reste aujourd'hui lettre morte. Au motif « inédit » que deux jours avant la décision de la Cour d'Appel, la direction, se ravisant, a retiré sa demande d'abrogation.

Pourtant l'entreprise se trouve aujourd'hui bel et bien en redressement judiciaire, mais pour une période encore indéterminée. Autre originalité , elle est sans administrateur, le Tribunal ayant omis en octobre d'en nommer un, tout comme il avait oublié la consultation obligatoire du personnel pour prendre sa décision.

Les salariés, qui vont de désillusions en désillusions travaillent donc dans une entreprise sans responsable légal et aux comptes bancaires bloqués. Ils ne sont toutefois pas dupes, la direction a tout intérêt à ce que l'activité, importante en période de fin d'année, continue encore quelques semaines...

Patrick BOTTOIS

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS