Findus France retire des rayons trois plats cuisinés

Devant le tollé suscité outre-Manche par la présence de viande de cheval dans des lasagnes au bœuf, Findus France a annoncé qu'il retirait également plusieurs références des rayons des supermarchés en France qui pourraient contenir également de la viande de cheval.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Findus France retire des rayons trois plats cuisinés

Faisant suite à la polémique née en Grande-Bretagne concernant des lasagnes de bœufs contenant de la viande cheval, Findus France vient de prendre la décision de retirer des rayons français trois plats préparés : lasagnes bolognaise, hachis parmentier et moussaka.

Dans un communiqué du 8 février, le groupe affirme que "cette décision est motivée par la confirmation de la présence de viande de cheval dans des recettes 100 % viande de bœuf".

Ce choix intervient après que Findus ait découvert le 4 février "la présence potentielle de viande de cheval, dans des recettes devant contenir 11 à 18 % de viande de bœuf, suite à des contrôles qualité systématiques opérés par Findus chez son fournisseur". "Informées dès le 4 février, les autorités françaises compétentes n’ont requis aucune mesure particulière, en l’absence de tout risque sanitaire", souligne le groupe dans son communiqué.

Un sous-traitant français incriminé, Comigel

"Par respect du consommateur et en cohérence avec les valeurs et les standards qualité de la marque Findus, nous avons préféré retirer des rayons les lots concernés, le 8 février, suite à l’obtention des résultats des analyses complémentaires", déclare Christophe Guillon, le directeur des opérations de Findus France.

Le groupe souligne que "la viande de cheval identifiée provient d’un abattoir agrée de l’Union européenne, qui produit du boeuf et du cheval pour la consommation alimentaire humaine, et se doit de respecter donc les normes sanitaires alimentaires en vigueur".

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Selon nos informations, l'industriel responsable serait la PME française Comigel, basée près de Metz (Moselle), qui fabrique ces produits depuis 2011 dans une usine située au Luxembourg, à Capellen. La PME (60 millions d’euros de chiffre d’affaires, 200 personnes) travaille pour une quinzaine de marchés en Europe, et notamment en France sous marque de distributeurs pour Cora ou Auchan, mais aussi en restauration hors foyer et commerciale.

Dans un communiqué, Comigel met en cause un fournisseur et annonce le retrait de "tous les produits liés à ce fournisseur", rapporte l'AFP le 8 février. Pour ce fabricant, il n'y a pas de risque pour la santé.

Adrien Cahuzac

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
SUR LE MÊME SUJET
NEWSLETTER Agroalimentaire
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS