Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Agro

Findus bel et bien racheté par le britannique Nomad Foods

Aurélie M'Bida , , , ,

Publié le

Nomad Foods, anciennement Nomad Holding Ltd., confirme le rachat de l’activité du groupe Findus en Europe continentale, à l’exception du Royaume-Uni. La transaction devrait être finalisée avant la fin de l’année. Six sites industriels en Europe, dont un en France, sont concernés.

Fin du feuilleton qui aura duré plusieurs semaines. Après avoir racheté Iglo en avril dernier, Nomad Foods s’empare des activités de Findus en Europe continentale. En effet, le groupe domicilié dans les îles Vierges britanniques vient d’annoncer, ce jeudi 13 août, la finalisation de son accord avec LionGem Sweden pour l’acquisition des activités en Suède, Norvège, Finlande, France, Espagne et Belgique du groupe Findus, qu’il détient. La transaction avoisinerait 500 millions de livres sterling – soit plus de 700 millions d’euros. L’accord définitif devrait intervenir "dans le courant du 4e trimestre de cette année", selon les informations fournies par le groupe Nomad.

Un nouveau géant européen du surgelé

Ainsi les marques Findus, Lutosa, spécialiste belge des produits dérivés de la pomme de terre, et La Cocinera, commercialisée en Espagne, seront désormais contrôlées par le groupe britannique qui possède déjà la marque Findus en Italie, racheté en même temps qu'Iglo en avril dernier.  

En termes de salariés et d’usines, le rachat par Nomad Foods de Findus représente 1500 employés en Europe, 600 millions d’euros de chiffre d’affaires annuel, pour les six usines concernées – l’une d’entre elles étant basée en France, à Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais). Cette acquisition contribue à la création d’un groupe "paneuropéen" du surgelé, sachant que Nomad annonce déjà la réalisation de nouvelle opération de rachats à venir.

De l’usine de Boulogne-sur-Mer

La stratégie industrielle de la holding britannique n’est pas sans terminer d’inquiéter l’usine française de Findus. En effet, déjà au mois de juin lors des rumeurs de rachat, les syndicats du site boulonnais avaient-ils anticipé le malaise. Nomad Foods étant également propriétaire d’Iglo (racheté au fonds d’investissement Permira pour 2,6 milliards d’euros), qui est le principal concurrent de Findus, le site de Boulogne-sur-Mer craint la rationalisation des coûts et le transfert de l’activité boulonnaise vers le port allemand de Bremerhaven où le groupe Iglo possède un puissant site de production de poissons panés. Un site capable d’engloutir la production française. Mais pour l’heure, Nomad Foods n’a fait aucune déclaration en ce sens, et n’annonce pas de fermeture d’usine.

Aurélie M'Bida

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle