L'Usine Nouvelle

L'Usine Agro

Financière Turenne Lafayette en tranches

Gaëlle Fleitour ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Financière Turenne Lafayette en tranches
Le groupe cherche des repreneurs pour ses différentes branches d’activité.
En graves difficultés, le groupe Financière Turenne Lafayette (FTL), maison mère de William Saurin, devrait finalement être démantelé. Fin mai, le tribunal de commerce de Paris étudiera la reprise du pôle charcuterie (marques Paul Prédault, La Lampaulaise de salaisons, Madrange, Montagne noire) et de 1 600 des 3 200 salariés du groupe, proposée par la coopérative bretonne Cooperl. Tout comme la candidature de la société Pastacorp (Lustucru et Rivoire & Carret) à reprendre l’activité pâtes fraîches et traiteur et ses 150 salariés. Pour sauver tous les emplois du groupe, il reste à trouver un repreneur pour le pôle des plats cuisinés. « Des discussions sont en cours », assure FTL. Ce dernier a frôlé la liquidation judiciaire en fin d’année[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte