Financement - Programmes pour la présidentielle

Partager

Nathalie Arthaud
Nationalisation du système bancaire, création d’une banque publique contrôlée par la population ; contre toute aide publique aux entreprises.

François Bayrou
Création d’un outil de financement régionalisé, associant les collectivités locales, dédié aux PME et ETI ; création d’un livret d’épargne industrie ; rétablissement des incitations fiscales pour ceux qui investissent dans les entreprises non cotées ; étudier une séparation des banques de dépôt et des banques d’affaires.

Jacques Cheminade
Création d’une banque publique d’investissement avec un secteur spécialisé PME-PMI innovantes incluant les moyens actuels d’Oséo et de la Banque postale.

Nicolas Dupont-Aignan
Sortir de l’euro et passer à l’euro-franc, monnaie nationale intégrée à un nouveau système monétaire européen ; séparation des activités de banques d’affaires et de banques de dépôt ; normes bancaires strictes interdisant le "hors bilan" et les activités les plus spéculatives ; pôle bancaire de service public, autour de la Banque Postale, afin de financer les entreprises ; contrôle des mouvements de capitaux aux frontières ; taxe Tobin d’au moins 0,1 % sur toutes les transactions financières avec les États européens volontaires ; salaire maximum pour les entreprises dans lesquelles l’État a une participation (pas plus de 36 fois le SMIC).

François Hollande
Création d’une banque publique d’investissement dotée de 20 milliards de capitaux propres pour financer, au travers de fonds régionaux, le développement des PME, des filières d’avenir et de la conversion écologique ; possibilité pour les régions de prendre des participations dans les entreprises stratégiques pour le développement local ; séparation au sein des banques universelles des activités de banque de détail et de banque de financement et d’investissement.

Eva Joly
Création d’un livret d’épargne vert dédié à la transition écologique (bâtiments BBC, énergies renouvelables…).

Marine Le Pen
Création d’une banque publique de financement des PME/PMI pour démultiplier l’action d’OSEO ; renforcement du dispositif de médiateur du crédit ; création au sein du ministère de l’Economie d’une cellule "délais de paiement" chargée de collecter les réclamations des PME/PMI dont les clients ne respectent pas les termes de la loi de modernisation de l’économie de 2008 ; fonds de financement des PME de 12 milliards.

Jean-Luc Mélenchon
Création d’un pôle public financier par la mise en réseau des institutions financières publiques existantes (Caisse des dépôts, Crédit foncier, OSEO, CNP, Banque postale), des banques et assurances mutualistes, et la nationalisation de banques et compagnies d’assurances, droit de saisine de ce réseau par les salariés et leurs représentants ; blocage des échanges de capitaux avec les paradis fiscaux ; interdiction des ventes de gré à gré, des ventes à découvert et des produits spéculatifs ; séparation des banques de dépôt et des banques d’investissement ; interdiction des stock-options, des LBO et des engagements hors bilan ; contrôle et taxation des mouvements internationaux de capitaux à des fins de spéculation et de placement financier ; remboursement par les entreprises qui délocalisent et licencient, de toutes les aides publiques perçues.

Philippe Poutou
Nationalisation du système bancaire, crédit contrôlé par les travailleurs ; enquête publique sur les comptes des banques, rendus publics ; arrêt du paiement et annulation de la dette publique ; arrêt des aides aux entreprises, qui ne bénéficient qu’aux grandes et pas assez aux PME.

Nicolas Sarkozy
Fin de la priorité du Trésor public sur les créances des entreprises lors d’une faillite, afin de débloquer le crédit bancaire (coût : 200 millions d’euros) ; création d’une banque de l’industrie au sein d’Oséo, dotée de 1 milliard d’euros.

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS