Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Financement de la COP21 : Laurent Fabius répond aux ONG

Aurélie M'Bida , , , ,

Publié le

Le ministre des Affaires étrangères a rendu public la liste des sponsors de la COP21 qui se tiendra à Paris du 30 novembre au 11 décembre prochains. Une liste qui a suscité les craintes des associations de défense de l’environnement puisqu’elle contient plusieurs acteurs des énergies dites "polluantes". Mais Laurent Fabius se veut rassurant et explique qu’une sélection des donateurs a été effectuée.

Financement de la COP21 : Laurent Fabius répond aux ONG © EDP Renewables

La communication mercredi 27 mai par Laurent Fabius de la liste d’une vingtaine d’entreprises partenaires de la conférence sur le climat qui aura lieu début décembre à Paris, a échaudé les associations de protection de l’environnement. En effet, pour financer les 170 millions d’euros de l’organisation de la COP21, qui réunira 25 000 délégués de 195 pays, le gouvernement a sollicité plusieurs entreprises françaises et étrangères, dont certaines du secteur des énergies fossiles.

On retrouve ainsi parmi les sponsors de l’événement l’Alliance Renault-Nissant, EDF, Engie (ex-GDF Suez), Suez Environnement, Air France, ERDF, Axa, BNP Paribas, LVMH… Le ministre des Affaires étrangères a justifié ce recours au mécénat des entreprises par une recherche de réduction de coût pour le contribuable français. Il a par ailleurs expliqué que ce soutien permettrait "d’assurer un haut niveau d’exigence environnementale à la conférence elle-même". Ainsi de Renault-Nissan qui fournira 200 véhicules 100% électriques ou encore d’EDF qui installera des bornes de recharge.

Les sponsors "s’engagent pour le climat"

Les ONG dénoncent toutefois "l'incohérence du gouvernement et redoutent que les négociations se retrouvent aux mains des pollueurs". Celles-ci déplorent que figurent parmi les généreux contributeurs des "énergéticiens fossiles et fissiles, compagnie aérienne, constructeurs automobiles: la liste des mécènes de la 21e Conférence de l'ONU sur le climat (COP21) (...) comprend des multinationales françaises qui ne sont pas compatibles avec le climat", dans une déclaration commune des ONG Les Amis de la Terre, Attac France, le Corporate Europe Observatory, WECF et 350.org.

En réponse, Laurent Fabius se veut rassurant. Il a assuré ce jeudi 28 mai à l’antenne de France Inter que les entreprises qui participeront au financement de la COP21 "s'engagent véritablement pour le climat". Et d’ajouter, qu’un "tri sélectif" a été effectué. "Il y a eu un certain nombre d'entreprises qui ont été acceptées, un certain nombre d'autres qui ont été refusées, et il faut bien veiller – ce qui est le cas – à ce que ces entreprises, non seulement n'aient pas d'effet négatif, mais s'engagent véritablement pour le climat".

Aurélie M'Bida

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle