Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Financement : BizSpark, les nouvelles IDEES de Microsoft pour les jeunes entreprises

, , ,

Publié le

Après le programme IDEES, l'éditeur lance BizSpark, un nouveau projet - international cette fois - d'aide aux start-up. Pour ce qui est de la France, 300 entreprises devraient en bénéficier.

Financement : BizSpark, les nouvelles IDEES de Microsoft pour les jeunes entreprises

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

Né dans l'Hexagone en 2005, le programme IDEES de Microsoft (pour « Initiative pour le développement économique des éditeurs de logiciels et des start-up ») fait des émules à l'international, sous la houlette de Julien Cordoniou, ex-responsable du développement des PME et start-up chez Microsoft France, parti à Redmond pour s'occuper du déploiement mondial de ce programme... BizSpark, c'est le nom de la nouvelle déclinaison, se veut moins sélectif que son aîné, dont bénéficie une trentaine de jeunes pousses en France chaque année. Environ 300 porteurs de projets et entreprises opérant dans le secteur du logiciel et du Web devraient en profiter en France l'an prochain. Et plus encore à l'international.

Amorçage

La différence entre BizSpark et IDEES ? « Il y en a deux principales. La première, c'est le stade de maturité des entreprises concernées. BizSpark s'adresse à des start-up en phase d'amorçage voire à des porteurs de projets logiciels ou Web qui n'ont pas encore créé leurs sociétés. IDEES concerne plutôt des entreprises en phase d'accélération ou de levée de fonds. La deuxième différence tient au nombre de sociétés concernées, environ 300 contre une trentaine pour IDEES », explique Lubomira Rochet, responsable des programmes IDEES et BizSpark chez Microsoft France.

Il s'agit d'aider les entreprises créées il y a moins de trois ans pour lesquelles la recherche de fonds « est particulièrement difficile en France », renchérit Lubomira Rochet. Elle précise que le projet a été pensé avant la crise actuelle mais qu'il revêt d'autant plus d'importance à l'heure où tout l'écosystème est fragilisé.

Logiciels, support et visibilité

Pour rallier BizSpark, les entreprises - dont le chiffre d'affaires annuel ne doit pas excéder un million de dollars - doivent opérer dans les secteurs du logiciel ou du Web et « être parrainées par l'un des 35 partenaires* de Microsoft en France pour ce programme. » Une fois sélectionnées, elles obtiennent un accès aux plate-formes logicielles de Microsoft, notamment un abonnement « premium » au « Microsoft Developer Network » permettant de télécharger l'ensemble des outils de développement et de design de Microsoft. BizSpark leur ouvre aussi la porte de l'écosystème de partenaires de Microsoft, ainsi qu'un accès privilégié aux nouveaux outils hébergés. Les entreprises élues auront aussi accès à des services d'hébergement à des tarifs préférentiels.

Reste à connaître le revers de la médaille. Lubomira Rochet martèle qu'il « n'y a pas de critères technologiques à l'entrée. » En avril 2008, Carlos Moreno, PDG de Sinovia, spécialiste français de la supervision logicielle d'infrastructures urbaines et industrielles, estimait quant à lui que de telles aides « sont à manipuler avec une grande précaution » dans la mesure où elles sont susceptibles de « coller une étiquette » à la société, voire de lui « fermer des portes ». Concernant BizSpark, il se déclare « moins sceptique », mais « surpris par l'ouverture de Microsoft aux sociétés qui opèrent en partie sous Linux. »

Christophe Dutheil


A lire aussi :
Système d'exploitation : Microsoft lève un coin du voile sur Windows 7

Pour en savoir plus :
www.microsoft.com/bizspark

* Aelios Finance, Afdel (Association française des éditeurs de logiciels), Altaide, Alven Capital, Atlanpole, Audencia, BallouPR, Banexi Ventures, Bouygues, Cap Décisif, Centrale Paris, Crealys, Comité Richelieu, DDB, Digiport, Elaia Partners, EMLyon, Grand Lyon, IE Club, Incuballiance, I-Source Gestion, INRIA Transfert, Kahn & Associés, Le Petit Poucet, Lyon Infocité Cluster Edit, OpenCoffee, Pacte PME, Paris Developpement, Seventure, Software Business Angels, Strate College, Technopole de l'Aube, Telecom Paritech, XAnge Private Equity et YouSaaS.
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle