Fin du rebond en Europe après la sortie de Trump de l'hôpital

par Laetitia Volga
Partager
Fin du rebond en Europe après la sortie de Trump de l'hôpital
Les principales Bourses européennes évoluent en repli mardi. À Paris, l'indice CAC 40 perd 0,36% vers 08h10 GMT. À Francfort, le Dax cède 0,31% et à Londres, le FTSE abandonne 0,41%. /Photo prise le 20 mars 2020/REUTERS/Kai Pfaffenbach

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes évoluent en repli mardi, les investisseurs prenant le temps de souffler après la sortie de Donald Trump de l'hôpital et dans l'attente d'avancées sur un nouveau plan de relance aux Etats-Unis.

À Paris, l'indice CAC 40 perd 0,36% à 4.854,52 points vers 08h10 GMT. À Francfort, le Dax cède 0,31% et à Londres, le FTSE abandonne 0,41%.

L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro recule de 0,5%, le FTSEurofirst 300 de 0,19% et le Stoxx 600 de 0,4%.

Soutenus lundi par la perspective du retour du président américain à la Maison blanche, les marchés européens repartent légèrement à la baisse dans les premiers échanges après la sortie de de l'hôpital de Donald Trump, qui a déclaré que son état était "vraiment bon" et a posé sans masque de protection pour les photographes.

L'un de ses médecins a toutefois averti qu'il n'était peut-être pas encore sorti d'affaire.

Outre la santé de Donald Trump, le marché est attentif aux négociations entre démocrates et républicains sur le plan de relance.

La présidente de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, et le secrétaire au Trésor, Steven Mnuchin, se sont entretenus par téléphone pendant une heure lundi sur l'aide économique à apporter aux Américains et ils devraient se reparler dans la journée.

VALEURS

Aux valeurs individuelles, Suez reprend 4,12%, Veolia (+0,76%) ayant obtenu le feu vert d'Engie (+1,17%) à la reprise de l'essentiel de sa participation dans le groupe de services aux collectivités, qui refuse une "prise de contrôle rampante".

Puma perd 2,41% après la cession par Kering de 5,9% du capital de l'équipementier allemand pour un montant d'environ 655,6 millions d'euros, à un prix de 74,50 euros par action.

Logitech abandonne 5,57%, affecté par un article de l'agence Bloomberg selon lequel Apple a cessé de commercialiser les écouteurs et les enceintes du fabricant de périphériques informatiques, signe que la firme à la pomme se prépare à lancer de nouveaux produits audio.

EN ASIE

A Tokyo, le Nikkei a progressé de 0,52%, atteignant un plus haut d'une semaine, dans le sillage de la hausse générale des marchés d'actions consécutive à l'amélioration de l'état de santé de Donald Trump.

Les Bourses de Chine continentale restent pour leur part fermées en raison de la fête nationale.

A WALL STREET

Les futures sur les contrats à terme signalent pour l'heure un repli modéré pour le Nasdaq, le Dow Jones et le S&P à l'ouverture.

La perspective d'une sortie de l'hôpital de Donald Trump avait déjà soutenue la Bourse de New York lundi: les trois indices de référence ont gagné entre 1,68% et 2,32%.

Aux valeurs, Regeneron Pharmaceuticals a bondi de plus de 7% après que le médecin de Donald Trump a annoncé qu'il avait été soigné à l'aide du remdesivir, un traitement développé par le groupe pharmaceutique américain.

CHANGES/TAUX

Les variations sont limitées sur le marché des changes et celui de emprunts d'Etat, les investisseurs marquant une pause après avoir profité par anticipation lundi du retour de Donald Trump à la Maison blanche.

Le dollar recule de 0,03% face à un panier de devises de référence après avoir déjà cédé 0,35% la veille.

L'euro est aussi quasiment inchangé autour de 1,1775 dollar, après un plus haut de deux semaines en séance à 1,18.

Du côté de l'obligataire, le rendement des Treasuries à dix ans est pratiquement inchangé, à 0,7618%, de même que son équivalent allemand qui se situe à -0,515%.

Les marchés n'ont pas réagi à l'unique indicateur européen du jour, pourtant bien au-dessus des attentes. Les commandes à l'industrie allemande ont progressé de 4,5% en août contre +2,5% attendu par le consensus, renforçant les espoirs d'un rebond solide au troisième trimestre de l'économie du pays.

PÉTROLE

Les cours du pétrole montent légèrement à la suite du retour de Donald Trump à la Maison Blanche, de l'approche d'une tempête tropicale dans le Golfe du Mexique et d'un mouvement social dans le secteur norvégien des hydrocarbures.

Le baril de Brent gagne 0,24% à 41,39 dollars et celui du brut léger américain avance de 0,15% à 39,28 dollars.

(Laetitia Volga, édité par Jean-Michel Bélot)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

Dans le Podcast Inspiration, Cyril Bosviel, chef à l'institut Paul Bocuse à Lyon, répond aux questions de Christophe Bys. Il revient sur ses débuts, son parcours de chef cuisinier mais...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 10/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS