Fin du projet de fusion entre Corus et le brésilien CSN

Partager

Le sidérurgiste anglo-néerlandais Corus, actuellement numéro 8 mondial, a mis fin à ses négociations de fusion avec le brésilien Companhia Siderurgica Nacional (CSN), premier producteur national d'acier, malgré un accord de principe conclu cet été.

Cette décision est due aux incertitudes qui continuent de peser sur le secteur au niveau mondial et sur les marchés financiers (volatilité de la devise brésilienne et frilosité des prêteurs).

Prévue début 2003, la fusion entre Corus et CSN aurait donné naissance au numéro 5 mondial de la sidérurgie. Elle devait se faire par échange d'actions et Corus devait détenir 62,4 % du nouveau groupe.

Début 2002, Corus a abandonné sa stratégie de groupe multimétaux, en vendant sa division Acier inoxydable, puis ses activités Aluminium au français Pechiney, pour se concentrer sur l'acier.

Catherine MOAL

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS