Quotidien des Usines

Fin du conflit chez Ingersoll Rand

,

Publié le

Social

Après plus de deux semaines de blocage total de l'usine spécialisée dans les outils de levage, les 70 salariés d'Ingersoll Rand à Sin-le-Noble (Nord), estiment avoir obtenu suffisamment de garanties pour reprendre le travail aujourd'hui. Le vote qui s’est tenu vendredi a débouché sur l’adoption, par 41 voix contre 20, des propositions formulées par la direction du site concernant les primes supra-légales, en contrepartie de la fermeture définitive du site fin 2011. Une prime fixe de 22 000 euros sera versée à chacun des salariés licenciés, à laquelle s’ajoute 1925 euros par année d’ancienneté.

Ce dispositif est complété par des mesures de réinsertion qui, contrairement aux primes de départ, avaient rapidement emporté l'adhésion des salariés pendant la négociation du plan social. Durant leur congé de reclassement d'un maximum de neuf mois, les employés pourront percevoir 65% de leur salaire. Une enveloppe globale de 250 000 euros est par ailleurs prévue pour les aider à co-financer les formations éventuelles qu'ils souhaiteraient entamer. La première vague de licenciement débutera en mai 2011, dans une usine où la moyenne d'âge atteint 42,5 ans, et où certains membres du personnel ont effectué trente années de carrière.

Marie Herbet

 

L’édition 2010-2011 de « L’ATLAS DES USINES » est disponible. Ce hors-série annuel de « L’Usine Nouvelle » propose le classement de 3 801 sites de production de plus de 75 salariés implantés en France. Vous pouvez déjà le commander à notre librairie en ligne en cliquant ici.

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte