Fin de la « spécificité » française en matière de croissance, selon l'OFCE

Partager

Dans la lettre intitulée « L'été meurtrier », présentée mercredi par l'OFCE, l'Observatoire français des conjonctures économiques, la « spécificité » qui a permis à la France d'avoir la plus forte croissance des grands pays d'Europe entre 1997 et 2000 prendra fin l'an prochain, notamment à cause d'une hausse du chômage.

Sur quatre ans (de 1997 à 2000) cumulés, la France avait enregistré à la fois la plus faible inflation des grands pays d'Europe, la plus forte croissance et le plus important excédent de la balance des paiements, résultat, indique l'observatoire, qui « s'explique pour beaucoup par les bonnes performances enregistrées sur le marché du travail ».

Catherine MOAL

Partager

NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS