Filière poulet export : la France obtient 15 millions d'euros d'aides européennes

La France va dégager 15 millions d'euros d'aides européennes afin d'aider la filière "poulet export" à gérer la fin de subventions européennes, a annoncé vendredi le ministre français de l'Agriculture, Stéphane Le Foll.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Filière poulet export : la France obtient 15 millions d'euros d'aides européennes

Le ministre de l'Agricultre a fait savoir ce vendredi 22 novembre que la France allait dégager 15 millions d'euros d'aides européennes afin d'aider la filière "poulet export" à gérer la fin de subventions européennes. Stéphane Le Foll a précisé qu'il avait reçu l'aval du commissaire européen à l'Agriculture, Dacian Ciolos, avec lequel il venait de s'entretenir à la tête d'une délégation de représentants de la filière et des groupes volaillers bretons Doux et Tilly-Sabco.

Une enveloppe débloquée en 2014

Ces 15 millions, qui seront débloqués au titre d'aides à la qualité sur l'enveloppe française de la politique agricole commune (PAC), s'ajouteront à une aide nationale de 4 millions déja annoncée par le gouvernement français pour la filière. Contrairement aux "restitutions" (les subventions à l'export d'un montant d'environ 55 millions d'euros par an destinés aux industriels), ces fonds seront accordés aux éleveurs qui pourront ainsi leur vendre moins cher leurs volailles.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Cette aide "pour soutenir la filière dans une démarche de relance de sa compétitivité" ne pourra toutefois être dégagée qu'en 2014, a précisé le commissaire européen.

La création du "fonds de stabiliasation" validé par Bruxelles

Pour soutenir la filière en difficulté, la Commission a aussi donné son feu vert à la mise en place par la France dès 2014 d'un "fonds de stabilisation", abondé en partie par des aides au développement rural, "pour lisser les effets de la volatilité monétaire entre dollar, euro et réal brésilien", a ajouté Stéphane Le Foll.

Un dispositif de soutien est réclamé à corps et à cris par Tilly-Sabco sous la menace de mettre la clé sous la porte en détruisant plus de 300 emplois. Au total en Bretagne, la filière du poulet export, principalement à destination du Moyen-Orient, représenterait environ 4 000 emplois. Doux et Tilly-Sabco étaient les derniers bénéficiaires des subventions européennes à l'export, dont la suppression avait été actée dès 2005 et confirmée en 2008.

0 Commentaire

Filière poulet export : la France obtient 15 millions d'euros d'aides européennes

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié
0 Commentaire

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Agroalimentaire
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS