Quotidien des Usines

Figeac Aero va investir plus de 30 millions d’euros dans le Lot

, , , ,

Publié le

Le sous-traitant aéronautique lotois Figeac Aéro compte investir plus de 30 millions d’euros sur son site principal de Figeac (Lot), dans une usine très robotisée dédiée à la production d’éléments des moteurs avions de nouvelle génération Leap.

Figeac Aero va investir plus de 30 millions d’euros dans le Lot © Figeac Aero

Figeac Aéro avait annoncé dès octobre 2014 un investissement pour répondre au contrat avec la Snecma. La filiale du groupe Safran a sélectionné le sous-traitant de Figeac (Lot) pour produire des pièces de moteurs dans le cadre du programme Leap (Leading edge aviation propulsion), destiné à équiper la future génération d’avions civils monocouloirs. Figeac Aero (1 600 salariés, dont 960 à Figeac) comptait concrétiser à grande vitesse une nouvelle extension de son site lotois. Dans les faits, un nouveau bâtiment de quelque 7 500 mètres carrés a été mis en chantier dès le début de 2015, pour une livraison en fin d’année.

"Usine du futur"

Plus de 30 millions d’euros seront investis dans une usine qui s’annonce, selon les propres propos de son président, Jean-Claude Maillard, comme l’une des plus modernes d’Europe, une "usine du futur", entièrement robotisée et automatisée, et mettant en œuvre les technologies numériques. Cette nouvelle unité de production occupera moins d’une cinquantaine de salariés.

1 800 moteurs par an à équiper

Rappelons que le contrat avec Snecma, évalué à près de 500 millions de dollars sur 10 ans, porte plus particulièrement sur la production de viroles de carter intermédiaire pour les moteurs Leap-1A et Leap-1B, ainsi que sur la production de viroles interveines pour les Leap-1A, 1B et 1C. La société lotoise interviendra ainsi dans les trois versions du moteur Leap, qui a déjà été retenu pour équiper les nouveaux monocouloirs de l’A320neo du constructeur européen Airbus, du 737 MAX de l’américain Boeing et des avions chinois Comac C919. Le rythme de production annoncé est déjà de plus de 1 800 moteurs par an à l’horizon de 2019.

Spécialisé dans la production de pièces de structures en alliages légers et en métaux durs, de pièces de moteurs, de trains d’atterrissage et de sous-ensembles pour l’aéronautique, le sous-traitant lotois Figeac Aero vient par ailleurs, une nouvelle fois, de réviser ses objectifs de croissance à la hausse. Il vise désormais un chiffre d’affaires de 500 millions d’euros pour son exercice 2017-2018 (exercice clôturé au 31 mars 2018).

Figeac Aero, qui compte également des implantations à Méaulte (Somme), en Tunisie et aux Etats-Unis, a réalisé l'an dernier un chiffre d'affaires de 162 millions d'euros. A l’issue des neuf premiers mois de son exercice en cours, la société lotoise enregistre une progression de 32 % de son chiffre d’affaires consolidé, qui s’établit à 154 millions d’euros.

Marina Angel

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte