L'Usine Aéro

Figeac Aéro prévoit d'embaucher 1 400 personnes d'ici 2020, dont 300 en France

, ,

Publié le , mis à jour le 25/01/2017 À 14H42

TOULOUSE (Reuters) - L'équipementier aéronautique Figeac Aéro a signé le 23 janvier le plus important contrat de son histoire avec le géant américain Spirit AeroSystems pour la production de pièces pour Airbus et Boeing. Pour répondre à la charge de travail, le groupe français prévoit l'embauche de 1 400 personnes dans le monde d'ici à 2020.

Figeac Aéro prévoit d'embaucher 1 400 personnes d'ici 2020, dont 300 en France © Pascal Guittet - L'Usine Nouvelle

L'équipementier aéronautique Figeac Aéro prévoit l'embauche de 1 400 personnes d'ici à 2020, a déclaré mardi 24 janvier un porte-parole du groupe. Cette annonce fait suite à la signature du plus gros contrat jamais remporté par l'entreprise française, auprès du géant américain Spirit AeroSystems. Ce contrat "largement supérieur à 600 millions de dollars" selon le groupe et d'une durée de dix ans porte sur la fabrication de pièces en aluminium et titane de petite, moyenne et grande dimensions ainsi que de sous-ensembles pour les programmes Airbus A350 XWB et B737, B747-8, B767, B777 de Boeing.

Selon le sous-traitant aéronautique, basé dans le Lot, mais également implanté au Maroc, en Tunisie, au Mexique et aux Etats-Unis depuis 2014, sa présence industrielle et commerciale en Amérique du Nord a été un "facteur déterminant pour remporter ce contrat historique".

"Ce nouveau marché valide notre stratégie de déploiement sur le continent nord-américain qui représente +60% du marché aerospace & défense (…) Il conforte notre objectif de chiffre d’affaires à mars 2020 attendu entre 650 et 750 millions d'euros tout en maintenant nos niveaux de marge actuels", a dit dans un communiqué Jean-Claude Maillard, PDG et fondateur de Figeac Aéro.

Après un contrat record avec Safran en 2014 de 500 millions de dollars puis avec Embraer en 2015 (230 millions de dollars de commandes), ce contrat avec Spirit AeroSystems vient conforter le plan de croissance de l'industriel qui prévoit 170 millions d'euros d'investissement sur les trois prochains exercices et la création d'environ 1 400 postes. En France, Figeac Aéro table sur le recrutement d'une centaine de personnes par an, soit 300 d'ici 2020, principalement au siège lotois.

Au même horizon, les effectifs en Tunisie, au Maroc et au Mexique atteindront 1 700 à 1 800 personnes et aux Etats-Unis, où le groupe emploie actuellement 160 personnes, 300 postes supplémentaires devraient être créés.

La charge de travail liée à ce contrat avec Spirit AeroSystems sera répartie entre les usines de Figeac (Lot) et de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) à hauteur de 50%, les sites du Maghreb (30 à 35%) et l'usine américaine de Wichita (10 à 15%).

Créée en 1989, Figeac Aéro est spécialisée dans la production de pièces de structures en alliages légers et en métaux durs, de pièces de moteurs, de trains d'atterrissage et de sous-ensembles. Le groupe, détenu à 75% par Jean-Claude Maillard et sa famille, compte plus de 3 000 salariés dans le monde dont 1 100 en France. Au 31 mars 2016, il affichait un chiffre d'affaires de 252,3 millions d'euros.

Johanna Decorse, édité par Yves Clarisse

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte