[FIC 2021] Airbus Cybersecurity et Alstom déploient une offre commune pour la cybersécurité des trains

Airbus Cybersecurity a profité de sa présence au Forum international de la cybersécurité (FIC), qui se déroule à Lille du 7 au 9 septembre, pour dévoiler ce 8 septembre sa nouvelle offre commune avec Alstom. Celle-ci visera à sécuriser la communication des trains entre eux et avec les centres de contrôle ferroviaire et à intercepter les éventuelles cyberattaques.

Partager
[FIC 2021] Airbus Cybersecurity et Alstom déploient une offre commune pour la cybersécurité des trains

« Le ferroviaire est un secteur critique, c’est pourquoi chaque fois qu’il y a des incidents avec ses trains, la SNCF précise :‘Ce n’est pas une cyberattaque.’ », remarque Guy Meguer, directeur commercial d’Airbus Cybersecurity, interrogé par Industrie & Technologies.

Mais si c’était le cas, le secteur manquerait cruellement de moyens de le savoir, ajoute-t-il en substance. D’autant plus que les trains, métros et tramways sont de plus en plus connectés, que ce soit avec des technologies IT pour les utilisateurs ou avec des technologies opérationnelles (OT et IIoT) pour gérer la signalisation et le flux de passagers.

Ce constat a décidé la filiale du groupe aéronautique à lancer une offre de cybersécurité dédiée au transport ferroviaire, en partenariat avec Alstom, annoncée ce 8 septembre, depuis le Forum international de la sécurité (FIC), à Lille.

Boîtiers à bord des trains pour intercepter toute activité numérique suspecte

« Nous mettons en place, à bord des trains, des boîtiers de collecte d'information qui enregistrent toutes les données de circulation et de signalisation, poursuit Guy Meguer. D'une part, ils s'assurent que la transmission de l'information est sécurisée et d'autre part, que tout ce qui est à bord du train ne peut pas faire l'objet d'une attaque – ils sont capables d'intercepter toute activité numérique suspecte. Ces boîtiers envoient ensuite ces données vers le centre de contrôle ferroviaire de manière sécurisée. »

Ce dernier est généralement équipé d’un centre des opérations de sécurité (SOC), une équipe d’analystes en cybersécurité qui reçoit les données et les centralise dans un logiciel de gestion de l'information et des événements de sécurité (Siem) afin de vérifier les éventuelles alertes et d’agir en conséquence.

Un premier client « hors d’Europe »

Pour les centres de contrôle ferroviaire qui ne posséderaient pas de SOC, Airbus Cybersecurity s’engage à leur donner accès à son « SOC 4.0 », un SOC externalisé spécialisé dans la cybersécurité industrielle. « [Airbus Cybersecurity] contribuera également aux services d'audit de sécurité et aux tests de pénétration et d'intrusion, notamment par le biais de sa plateforme de simulation et de test pour les systèmes industriels, CyberRange », précise un communiqué publié ce 8 septembre.

Les deux industriels veulent déployer cette offre dans le monde entier et ont d’ores et déjà convaincu un premier client « hors d’Europe », indique Guy Meguer.Le contrat a été signé cette année, Airbus Cybersecurity et Alstom ont commencé le développement et l'installation devrait être achevée « dans les prochains années ».

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Chargé d'Affaires Conformité Machines (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 23/06/2022 - CDI - Aix en Provence

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

33 - Ste Foy la Grande

Remplacement du système sécurité incendie du collège Elie Faure

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS