Fiat secoue ses réservoirs

Sur un nouveau système d’essais, les réservoirs à carburant subissent non seulement l’équivalent des secousses d’une route accidentée, mais aussi le roulis et le tangage d’une conduite en montagne ou d’un freinage brusque. Des simulations qui limitent les essais sur piste.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Fiat secoue ses réservoirs

La table de simulation électrique à six degrés de liberté est déjà utilisée pour des tests de composants de véhicules (essais de confort, de vibration, de bruit…). Mais elle est ici couplée avec une table basculante, qui permet d’amplifier des mouvements de tangage et roulis, jusqu’à 30 degrés. L’ensemble, objet d’un dépôt de brevet, est fourni par Moog, société américaine spécialisée dans les systèmes d’asservissement. Il permettra au centre de R&D de Fiat d’étudier le comportement du carburant et des composants du réservoir dans des conditions plus ou moins extrêmes.

Le logiciel du système d’essais à huit degrés de liberté permet de rejouer des séquences de conduite qui auront été enregistrées sur une piste. Mais l’objectif est d’utiliser au mieux les simulations pour limiter les essais réels, afin d’accélérer et de réduire le coût de conception des réservoirs à carburant.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Thierry Lucas

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS