Transports

Fiat ressuscite sa 500

, , , ,

Publié le

Cinquante ans, jour pour jour, après le lancement de son illustre ancêtre, le constructeur turinois relance la célèbre Cinquecento.

Fiat ressuscite sa 500

She's back ! Les 4, 5 et 6 juillet, Fiat va fêter à travers toute l'Italie le retour de cette icône des années 50. En France, pour l'apercevoir au coin de la rue se faufilant entre deux files de 4x4, il faudra patienter dix jours de plus.

Moyennant 10 000 à 15 000 euros, les inconditionnels de la petite citadine pourront alors prendre en main le volant. Positionné en face des Renault Twingo, Mini et autre Toyota Yaris, le « pot de yaourt », comme on la surnommait, pourrait bien faire un tabac. En jouant à fond la carte web, le constructeur turinois a en tout cas réussi à entretenir la flamme de millions d'internautes 500 jours durant.

Son arme ? Un site participatif www.fiat500.com où 3,6 millions d'internautes se sont pressés pour y créer leur propre jingle, leur propre campagne d'affichage ou leur propre slogan. 268 000 concepts virtuels de 500 ont ainsi été développés par les visiteurs.

Produite dans l'usine polonaise de Tichy aux côtés de la Fiat Panda et de la remplaçante de la Ford Ka, la petite voiture devrait s'écouler à 120 000 exemplaires par an. Le 8 mai dernier, les 500 premiers exemplaires mis en vente sur le web se sont arrachés en quelques minutes. Mi-juin, Fiat annonçait avoir déjà enregistré 12 000 réservations clients. On a vu plus mauvais départ...

Thibaut De Jaegher

A lire aussi dans l'Usine Nouvelle N°3063
du 5 au 11 juillet  2006
« Les voitures populaires se dévoilent sur internet » p. 26

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte