L'Usine Auto

Fiat relancera ses investissements en Italie

, ,

Publié le

La direction de Fiat s’est engagée à maintenir son activité industrielle en Italie ce week-end, au terme d’une réunion avec le gouvernement italien. Le directeur de Fiat et de Chrysler, Sergio Marchionne, a promis de relancer le plan d’investissement de 20 milliards d’euros, gelé depuis la mi-septembre.

Fiat relancera ses investissements en Italie © D.R. - Fiat

Convoquée par le président du conseil Italien, Mario Monti, pour avoir gelé le plan d’investissement de 20 milliards d’euros, - dont 5 milliards étaient destinés aux sites industriels de la péninsule -, la direction de Fiat a promis de reprendre ses investissements ce week-end au Palazzo Chigi à Rome. "Le gouvernement et Fiat sont d’accords pour travailler ensemble pour renforcer la compétitivité du constructeur", déclarent les deux parties dans un communiqué.

Dans cette optique, Fiat a l’intention de concentrer sa stratégie sur l’exportation, particulièrement vers les Etats-Unis. En vue d’une embellie sur le marché européen, le constructeur va aussi travailler sur de nouveaux modèles. Mais sans signe de reprise préalable, Fiat compte reporter le lancement de la nouvelle Bravo et de la Punto à 2014.

Malgré la conjoncture, Sergio Marchionne se veut rassurant. "Le groupe finira l’année avec un chiffre d’affaires supérieur à 77 milliards d’euros". Il a aussi rappelé son intention de "sauvegarder la présence industrielle du groupe en Italie". Depuis 2007, la production italienne est passée de 1,3 million à 800 000 véhicules et ce malgré les 2 ,5 milliards d’euros investis par Fiat dans les sites italiens.  Alors que de nombreux ouvriers ont accepté le chômage technique en échange de plusieurs milliards d’euros investis dans leurs industries, - afin de doubler la production à 1,4 millions d’unités -, les syndicats demandent plus de transparence, en particulier concernant la stratégie de Fiat aux Etats-Unis.

Face aux inquiétudes des syndicats, qui craignent que les investissements aux Etats-Unis se fassent au détriment de l’Italie, Sergio Marchionne a précisé sa stratégie, à savoir profiter de la vitalité du marché américain pour mieux se maintenir en Italie. La ministre du travail Elsa Fomero et le ministre du développement économique Corrado Passera rencontreront les syndicats demain soir.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte