Fiat Chrysler pense réduire sa dette de près de moitié

MILAN (Reuters) - Fiat Chrysler Automobiles(FCA), qui veut prouver sa capacité à générer de la trésorerie d'ici la fin 2018, a annoncé jeudi qu'il comptait réduire sa dette nette plus rapidement que prévu cette année pour la ramener sous 2,5 milliards d'euros.
Partager

Le septième constructeur automobile mondial a déjà ramené son endettement à 4,59 milliards d'euros fin décembre, ce qui est mieux que les projections des analystes qui s'établissaient à 4,86 milliards selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

"Le marché apprécie vraiment les prévisions de 2017, surtout celles de l'endettement net et du bénéfice d'exploitation, qui sont plus volontaristes que prévu", a dit un trader de Milan. Les analystes s'attendent à ce que l'endettement net du constructeur automobile soit ramené à quatre milliards d'euros d'ici la fin de l'année.

L'action Fiat Chrysler a bondi d'environ 5% en Bourse de Milan durant la matinée, à son cours le plus élevé depuis mars 2015, avant de réduire son gain à 2,7% vers 13h10 GMT. L'indice sectoriel de l'automobile en Europe cédait 0,5% environ au même moment.

Le groupe italo-américain a publié un bénéfice d'exploitation ajusté (Ebit) et un chiffre d'affaires trimestriels en hausse tous deux de 1% à, respectivement, 1,55 milliard et 29,72 milliards d'euros, des montants proches du consensus.

Le constructeur a amélioré ses résultats tout au long de 2016 grâce à une solide performance en Amérique du Nord, à son redressement en Europe et à une performance bien meilleure de sa marque haut de gamme Maserati qui a lancé son premier SUV, le Levante.

L'Amérique du Nord a représenté 85% des bénéfices enregistrés par Fiat Chrysler l'an dernier et le groupe a augmenté sa marge bénéficiaire dans la région à 7,4% contre 6,4% afin de réduire l'écart avec ses concurrents General Motors et Ford.

Sous la pression du nouveau président américain Donald Trump, qui a menacé d'imposer de lourds droits de douane aux constructeurs automobiles qui délocalisent leur production, FCA a annoncé jeudi son intention d'investir un total de 2,5 milliards de dollars (2,33 milliards d'euros) dans trois de ses usines américaines pour développer ses marques Jeep et RAM et créer 1.700 emplois.

Fiat Chrysler prévoit pour 2017 un Ebit ajusté de plus de sept milliards d'euros, contre six milliards l'an dernier, et un chiffre d'affaires situé entre 115 milliards et 120 milliards.

Il a relevé l'an dernier ses objectifs financiers pour 2018, grâce aux fortes ventes de ses SUV Jeep mais des doutes demeurent quant à son exposition à un marché américain morose, marqué par une baisse des prix, des coûts de rappel et de risques d'amendes liées aux émissions des moteurs diesel.

(Agnieszka Flak; Juliette Rouillon et Claude Chendjou pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Chargé(e) de Certification Clients Agroalimentaires (F-X-H)

BUREAU VERITAS - 10/11/2022 - CDD - Cesson Sévigné

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

56 - BRECH

Résidence Opale, construction de 25 logements à Brech..

DATE DE REPONSE 10/01/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS